Michka

Publié le par sonja

Depuis que j'ai ouvert une porte sur le blog, je me suis interessée à celui des autres.
Un reflexe normal, car les blogs sont un grand marché coloré, aux goûts variés.
J'ai bien sur cherché dans la catégorie qui m'attire le plus.
C'est ainsi que j'ai fait la connaissance avec celui de Michka. C'est un bouquet de tendresse, de calme, de grâce, de recherches, de formes et de mouvements... c'est aussi une fenêtre d'amitié et de convivialité. J'aime m'y poser pour mon bain de nouveautés, et de beautés. S'accrocher à ce blog, cela veut dire qu'on va laisser au moins une heure de notre temps... voire plus.
Epoustoufflantes images qui se succèdent. Merveilleux paysages où s'invite une faune nombreuse.
Delicates couleurs ou tons fauves et ors. Les verts se succèdent en vagues. Les bleus et les azurs accrochent le regard. Douceurs d'incomparables instants... on a à chaque fois,  l'impression de se projeter dans le cadre. Rien n'est jamais à l'identique. On a l'impression de recherche vers ce qui peut échapper au regard qui loupe le détail.
Ce blog, c'est les grandes vacances. Une récréation perpétuelle...
Heureusement que j'ai de nombreuses occupations à l'extérieur, sinon, j'aurais bien du mal à décrocher de la toile de l'internet.
C'est à travers ce  blog que j'ai aussi commencé à fouiller du côté des blogs dont il a laissé les liens. Voilà une excellente idée. Je suis trop curieuse pour laisser passer une telle opportunité.
Et puisque nous avons la clef des autres maisons de l'intime, alors, je m'y suis glissée discrétement. A pas de loup. Sans bruit. De ci, de là, j'ai bûtiné... flâné... voyagé... et mis mes pas dans celui des autres.
Delicieux !
J'ai fait une cueillette impressionnante de renseignements. Il y a de la richesse dans tous ces petits cadeaux.
Pour l'heure, je ne suis pas allée bien loin dans mes investigations. Je manquerais de temps, quoiqu'il en soit.
Mais j'ai déjà ouvert une sympathique panoplie que j'essaie de visiter régulièrement. Au moins une fois par semaine. Mais quel joli piège... dès qu'on est prisonnier de ces blogs, c'est comme un manège. Une magie tournoyante. on veut faire court, seulement, l'aventure commence, dès la première lecture ou image.
C'est de la générosité en images, en coups de pinceau, en sons, en rondes, ou en poésie.
Combien le choix du regard est difficile.
Ce matin encore je flânais sur les routes des fleurs, des insectes et d'un petit chien au museau charmant. Je me suis accrochée aussi surement que l'insecte sur son morceau de branche ou de feuille. Le héron m'a charmé. La rose m'a conté. Le vent dans le feuillage m'a murmuré. Avignon m'a réchauffé. L'amitié m'a souri. Et un petit chiot m'a fait craquer...
E le rêve continue...
On a besoin de champs de rêves. D'espaces qui font rire et sourire. La nature nous prend tout le temps par la main pour nous faire danser. Elle plante dans notre mémoire et notre esprit, de merveilleux jardins composés, riches, variés et généreux.
Pour qui ne peut s'échapper de son ordinnateur, l'internet est la meilleure des compagnies.
Tout comme le téléviseur, voilà un endroit qu'on ne peut fréquenter partout.
Le danger est à chaque détour du chemin. Mais si on sait faire le meilleur choix, c'est du baume pour le coeur. On arrive même à voyager à l'étranger. A n'importe quelle heure de la journée. Sans aucun frais. Sans passeport. Sans frontière. Vous ne trouvez pas cela extraordinnaire ?
J'ai pu me rendre en Chine, en Martinique, en Suisse, en Afganisthan, au Canada,  en Nouvelle Calédonie souvent, en Algérie régulièrement... mais vous pouvez aller plus loin ou plus prêt. A vous de choisir votre billet de passager. Vous reviendrez enchantés, c'est garanti.
Le temps et l'espace appartiennent à celui qui se sent libre comme l'oiseau qui s'élève... ou l'abeille qui fait son choix du mannequin, pour fabriquer son miel delicat.
La liberté de nager dans les profondeurs de l'Océan des pensées et des coeurs, que l'on ne connait même pas.
Un doux rapprochement des personnalités, quand les hommes sont devenus fous, au point de couper la branche sur laquelle ils sont assis...

Merci Michka pour tout le temps que tu nous offres, à travers tes belles voyageuses...

Allez ! Approchez vous, poussez delicatement le lien de sa porte, et pénêtrez dans son monde enchanté. Le seul lien qui soit posé sur mon  blog... parce que je ne sais pas encore comment y mettre les autres.
Que voulez-vous, on ne peut être champion en tout...

Merci Michka !

Publié dans Cadeaux

Commenter cet article

cath 02/06/2007 15:12

je viens de relire ce que tu as écris..j'apprécie et ce que tu dis me parle..trés peu de tps en ce qui me concerne pour aller me ballader ds les blogs mais c'est une petite bouffée d'oxigène qd j'y vais

Domiedu30 01/06/2007 11:53

Michka, c'est la générosité même ! Bravo pour ce joli texte , il est vrai que tu as beaucoup de talent, c'est un vrai plaisir que de te lire !

Mélina :0038: 01/06/2007 11:23

et ben dis donc ! c'est très long mais très beau ! tu a une sacrés plume ! tes idées débordent d'imagination ! moi aussi j'ai débuté comme ça :D en fouinant !Ta vraiment raison ! chez michka c'est reposant ! et les photos sont magnifique j'aime moi aussi m'y reposer !

oursonne libre 01/06/2007 10:00

un bel hommage à Michka grace à qui j'ai continué  à alimenter mon blog, il n'écrit pas de poëmes, mais il nous charme pas ces magniifiques photos, et aujourd'hui encore, je découvre ton blog et tes poëmes grace à lui.
bisous oursonne libre

agathe 01/06/2007 09:06

il avait raison Michka , tes mots sont merveilleux . .
ton blog est extraordinaire , je vais y revenir fidèlement , et puis ta façon de parler de Michka est si belle , si juste , si vraie
belle journée à toi et merci encore