Et la fête continue...

Publié le par sonja

 

Malaga fêtes et rues 088

 

Une grande foule envahie à présent l'allée du centre ville. Les personnes qui ont dû commencer à s'installer à leurs places sont pas mal cachése. Je  n'ai d'alleurs pas essayé de me faufiller afin de contrôler les assises. Je me tenais à l'écart, avant de battre en retraite.  Mais au moment du départ depuis la mairie des chars, le mot sera donné afin que plus personne ne circule dans cette zone. Il faudra se tenir gentillement derrière les barrières. Ce que feront sans problèmes tous ceux qui attendent l'évènement avec impatience.
Ce que je n'ai pas pris en photo, et que vous ne verrez pas, car il était trop tôt, ce sont les balcons au dessus de cette longue rue piétonnière.
Et que viennent donc faire les balcons dans l'histoire ? Une habitude fort amusante, que l'on m'a raconté.
Les espagnols sont décidement originaux et... oportunistes ?
Donc, à un moment donné, ces mêmes balcons seront pleins de personnes pour l'heure "H". Les habitants des lieux louent un carré d'espace pour le temps du passage, des réjouissances et des photos. Une somme sans doute dérisoire, mais on ose. Donc, si on veut être aux premières loges, on a aussi la possibilité de payer son bout de balcon.
Celle-là, elle m'a fait beaucoup rire.

 

Malaga fêtes et rues 096

 

Ce n'est que le lendemain que j'ai eu un "tout" petit aperçu de cette fête si attendue dans les rues de la grande cité.
Après le centre ville, noblesse oblige, ce sera aux autres quartiers de sortir leurs rois mages des paroisses alentours.
Et de les balader.
C'est depuis la fenêtre de mon lieu d'hébergement que j'ai regardé passer, tout d'abord la fanfare. La foule était moins dense, ce qui se comprend, puisque la veille beaucoup de personnes de ces quartiers devaient être au centre de Malaga.

 

Malaga fêtes et rues 099

 

 

Du même pas que les flâneurs du jour, et de tous ceux qui attendaient une pluie de bonbons, on suivaiit les accteurs. Je ne sais combien de paquets de sucreries avaient les jeteurs, mais la cueillette était grande.
Les enfants se sont défoulés, à courir après ces bonbons tombés du ciel. Mais quelques parents aussi n'ont pas hésités à se prêtrer à la concurence. Mais rassurez vous, il y en avait pour tout le monde et plus. Chaque petit avait sont petit sac à la main, quand ce n'était pas le papa ou la maman...

 

 

Malaga fêtes et rues 101

 

Ce qui n'est pas un problème, car durant toute l'année les espagnols s'adonnent au sport.
Pas de bousculade sur ce petit parcours, mais je n'ose même pas imaginer comment cela a dû être à Malaga centre.
A moins qu'ils aient vraiment été aussi disiciplinés que devant les arrêts de bus.
Et oui, les espagnols attendent leur bus dans le respect des arrivés. C'est à dire qu'ils n'attendent pas en troupe prêt de leur arrêt, mais à la queue le leu... Parfois les queues sont très longues. On avance avec autant de respect.
Il y a de quoi surprendre. Et j'ai été surprise.
Une petite parenthèse, qui force à se poser la question pour le reste des rencontres à grande brassée de population... 

 

Malaga fêtes et rues 102

 

La circulation étant en berne, le temps passé sur les routes des quartiers, fut l'une des joies des enfants.
Depuis ma tour de contrôle je n'ai pas eu toutes les photos du défilé souriant, et coloré.
Par contre j'ai eu droit au fond sonore musical.
Les espagnols aiment énormément faire la fête, c'est ce que l'on peut constater dès qu'on débarque dans le pays.
Et les bars et restaurants sont là pour confirmer ce besoin qu'ils ont de se retrouver sans cesse autour d'un verre, ou d'un repas. Avec la possibilité de se servir de leurs mains ou de couverts pour improviser quelques musiques, ou chansons.
Quand aux rues, elles vibrent de cet esprit bien de là-bas. Comme bien d'autres pays hyspaniques. Les saltimbanques, mimes et autres musiciens ne s'y trompent pas, qui ont leur bout de trottoir pour donner tout ce qu'ils ont dans l'art de composer un rôle.


Ce furent des vacances délicieuses, au centre d'un autre savoir vivre. Une autre façon d'échanger... 

 

 

Malaga fêtes et rues 100

Publié dans Voyages

Commenter cet article

lizagrèce 09/02/2011 13:15



Merci pour cette belle visite.



Alrisha 31/01/2011 21:37



Il faudrait qu'en France on fasse la même chose pour l'attente du bus. se mettre à la queue leu leu en fonction de son arrivée.


La collecte de bonbons est un vrai sport à ce que je vois. Pour grands et petits !



Micromicro 11/01/2011 09:51



Superbes  les  premières photos en  "  Extra-large  "  ,  Pierre .



nadia-vraie 11/01/2011 05:29



Bonjour Sonia,ce que tu décris,je le sais très bien,les espagnols aiment fêter et jouer de la musique los plazas del mayor sont pleines chaque soir avec de petits orchestres à chque
restaurant,j'aimais cela quand je suis allée à Salamanca i mois en 1989,ce que je trouvais le plus difficile c'étail le souper(dîner) à 21 hres car on se couchait peu après,la digestion était
difficile,n'étant pas habituée.


Tes photos sont très belles et ta description est belle à suivre.


je comprends que tu aies aimé l'Espagne.


À bientôt Sonia.



jardin zen 10/01/2011 23:09



quelle ambiance ....et quelle gaieté ....
merci pour cette belle vision
bizzzzzzzz