Raconte moi le roannais

Publié le par sonja

 

094

 

La Loire coure, serpente et tourbillonne.
Elle lèche les rives du roannais
S'amuse et porte les vagabonds ailés.
Les poissons se laissent surprendre par les lignes jetées.
Patient, le pêcheur laisse aller son appat,
Ou ramène le piégé.
Sous la douceur de la brise printanière,
La faune des lieux se blottit sous la verdoyante parure.
La buse et le héron vagabondent au dessus de l'eau.
Faisant sursauter leur proies aux aguets.
Un castor pointe son nez,
Juste pour écouter le froissement des feuilles.
Craquent les bois, au dessus des têtes.
A l'instant où tout semble endormi.
La végétation vibre sous l'éclat des rayons.
Sauvage nature aux abords de la Loire,
Offrant sa flore aux gourmands papillons.
Même en hiver, notre fleuve s'embrase de beuté. 

 

 

098

 

Avec Aurélien, nous laissons momentanément la Loire courir, sur notre gauche, et pénêtrons à l'entrée de la Gravière aux oiseaux. Ainsi pourrons nous les observer un peu mieux. Ils sont plus proches.
Libres et éclatants de blancheur, les cygnes s'adonnent à leur quotidien du moment. Ils semblent même marcher sur l'eau. Un terre plein caché sous l'eau leur permet de se poser au repos.
En face de nos magnifiques oiseaux immaculés, le noir du cormoran tranche eux aussi sur le liquide. Ils sont toute une colonie également. Ils ont pris position sur leur îlot, sur la gauche du premier cliché.

Nous resterons sur les lieux afin de suivre quelques vols ou brassées. Cette petite assemblée a remplie nos yeux du plaisir de regarder, d'écouter aussi. C'est que tout ce petit monde n'est pas silencieux. Je me demande bien comment font les pêcheurs pour s'installer dans le coin...

Entre le canal de Roanne à Digoin et la Loire, le site des Gravières peut accueillir tous ceux qui sont amoureux de la nature. Trente hectares de plan d'eau, isolés dans un écrin de verdure au bord du fleuve.
Ce qui est étonnant et agréable, c'est que Les Gravières sont visitées en toutes saisons par différentes espèces emblématiques.
La Gravière aux oiseaux offre un lieu unique de découverte de la flore et de la faune sauvage avec son observatoire, ses affûts et son sentier pédestre.
Du bonheur mental à emporter avec soi...

 

 

111 

 

Ce n'est pas tout mais nous devons retrouver notre sentier de la Loire et filer jusqu'au port de Roanne.
La promenade n'est pas encore finie, et le soleil commence à descendre.
C'est ainsi que nous retrouvons la Loire virant encore à gauche, pour nous offrir l'argent de ses reflets.
Cela frissonne sur le liquide qui s'emballe dans sa courbe. Les ombres mettent un bon coup de crayon sur les mouvements. On est joliment surpris.
Il n'empêche que les rayons du soleil nous font toujours des clins d'oeil insistants.
Encore presque une heure avant que nous revenions sur la piste du canal....

 

 

117

 

 

Nous revoilà prêt de Roanne, à mettre nos pas sur les  derniers kilomètres.
Mon petit indien est toujours en avance sur moi. Et lorsque je le rejoins, c'est pour la cueillette du bouquet pour maman. Les fleurs s'offrent généreuses aux regards pétillants de plaisir.
On compte une petite poignée de couleurs sur tige, puis on embale.
Nous nous trouvons devant la caserne des pompiers. Sur la gauche.

Et tout au bout du chemin, c'est le port...

 

 

126

 

Nous n'avons pas manqué notre pause sur Roanne-Plage déserté, en cette période (début septembre).
Forcément, il a bien fallu essayer une grimpette sur notre tressage de cordes. Et comme je le faisais remarquer sur ma pécédente page, pour la montée, tout va bien. C'est la descente qui a couté...
Au Secours "mamie" ! 

 

Une prochaine sortie s'impose... A préparer !

 

 

139

 

 

Publié dans roannemaville

Commenter cet article

Alrisha 06/12/2010 23:34



Vous êtes montés dans des affûts ? J'aurais aimé être là avec mon zoom pour observer les oiseaux de près et les prendre en photo.


En ce moment, les petits oiseaux des jardins reviennent sur le bord des fenêtres et dans les parages. J'ai observé 10 espèces différentes: rouge-gorge, mésanges bleues, mésanges charbonnières,
pivert, pic épeiche, pinson des arbrs, verdier, merle, merlette, sitelle. Je n'ai pas encore regardé mes photos.



Hécate 21/11/2010 16:10



Je ne me lasse pas de regarder la Loire qui traverse ma ville...



Hugues 19/11/2010 17:03



Bonjour Sonja,


et merci pour votre visite. Je suis content de vous voir revenir sur votre blog avec comme toujours, de belles images documentées.


A bientôt.    Hugues


 



Andrée 18/11/2010 21:58



Merveilleuse promenade avec une nature sereine et vivante , quel plaisir.Bonne soirée Sonia



sittelle 18/11/2010 21:22



Quel beau pays tu as ! le choix des promenades dans leau et la verdure, c'est précieux. Bonne soirée, mes amitiés