Prendre le temps de s'attarder...

Publié le par sonja

 

Almarchar Village et Malaga port 335

 

Des restaurants, lieux de rencontres des écrivains. On peut avoir faim et avoir la plume légère.
Se restaurer la tête pleine, ce n'est pas une mauvaise idée non plus.
Là je suis revenue du côté de la longue lignée de l'Ouest, où d'autres rencontres sont possibles.
Une restauration toujours face à la grande bleue. De quoi s'installer pour des heures, rien que pour le plaisir de profiter du cadre.
J'aime la mer pour les nombreux panoramas qu'elle offre. Mais je ne fais jamais trempette, lorsque j'ai l'occasion de me retrouver à ses pieds. Ma préfèrence va surtout vers la montagne et les forêts...

 

Almarchar Village et Malaga port 334

 

Ces lieux de restauration attirent forcément une autre clientèle. Pas forcément touristique. Elle est plutôt locale.
On attend patiemment que s'ouvrent les portes pour cuillir un reste de quelque chose lancé au delà du pas de la porte. Il était trop tôt, je n'ai donc pas pu observer l'originale façon de servir les repas de ce côté-ci.
Dans cette ville il y a un nombre incalculable de chats errants. Produit de propriétaires indélicats et bien égoïstes. Ils font la même chose avec leur chien. Dès qu'on se sent gêné par sa petite bête, une seule solution : l'abandon !
Les animaux domestiques sont devenus un vrai jouet pour grandes personnes irresponsables. 

Ils ne dérangent pas toujours pourtant, lorsqu'ils sont dans la rue. Les espagnols leur font bon accueil en général. Il y a des gens qui prennent soins d'eux. Tout comme ici...

Voilà pourquoi je n'ai pas d'animal. Car il serait une charge. Je m'abstiens donc face à cette responsabilité qui demande beaucoup de temps et de courage...

 

Almarchar Village et Malaga port 337

 

Après une longue balade sur le front de mer, rien de tel qu'une pause.
Le temps d'un grand morceau de conversation, comme on sait si bien le faire en Espagne.
La journée s'y prête et le panorama est superbe. Et puis il y a ce parfum venu du grand large.
Ca sent bon la mer.
Je m'attarde un peu sur les lieux, moi aussi. C'est que tous ces kilomètres, à parcourir la ville et ses alentours, on ne peut les faire en une seule traite.

A moins d'être des sportifs comme mes deux belles...

 

Almarchar Village et Malaga port 338

 

Elles m'ont offert leur plus beau sourire, lorsque je leur ai annoncé que je les prenais dans ma boite, pour les emporter avec moi. Elles ont même posé en start, sur un décor représentant le port de Malaga. Ou le large sur la seconde...
Ces jeunes filles, étudiantes, se prélassaient sur une murette, après quelques kilomètres sur leur roues. Gracieuse comme tout et prêtent à accepter la photo qui ferait le tour du monde, via mon blog.
Un temps de discussion sympathique, dont je garde le souvenir.

C'est sur cet éclat ensoleillé et souriant que j'abandonne mon blog pour aujourd'hui...

 

Almarchar Village et Malaga port 342

 

Almarchar Village et Malaga port 343

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dolus1 31/07/2010 10:40



J'ai beaucoup aimé ton reportage ! Les filles sont très belles et les chats qui attendent c'est extra ! Bise de Lydie



Eglantine 10/07/2010 16:07



Très sympa ce reportage.... J'aime la mer , les ports, les chats et les écrivains , je suis gâtée.



Miaou***Naniemay-11**Miaou 27/06/2010 14:05



Très jolies tes photos !


Oui les animaux sont une charge, je le vois bien avec "mon club des cinq" ! Charge financière mais surtout charge journalière, c'est comme si j'avais des bébés à la maison, il faut leurs donner à
manger ( ils ne s'ouvrent pas les sachets tout seuls) il faut nettoyer leurs litières, s'amuser avec eux, et le ménage, plein de poils partout si ce n'est pas fait régulièrement.


Je dirai même que c'est une grosse charge. En retour, je reçois beaucoup, ils sont affectueux et Bernard aussi.


Maintenant je suis absolument contre les abandons, c'est un acte complètement irresponsable ! Je pense que si on ne peut plus s'occuper d'un animal, on peut trouver une autre solution que de
l'abandonner, on essaye de trouver quelqu'un qui est prêt à s'en occuper, et ça se trouve, peut-être pas si facilement que ça mais avec de la patience on peut trouver.


Heureusement que les gens s'occupent de ces minous de la rue, ils sont bien beaux tous.


Les filles sont très mignonnes et souriantes, ça fait plaisir.


Gros bisous Sonja


 



Ecureuil bleu 26/06/2010 18:34



Elles sont charmantes et souraiantes ! Bonne soirée, Sonia !



nadia-vraie 21/06/2010 21:14



Elles sont belles tes photos et je crois qu'elles étaient contentes de faire la pause.


À bientôt.