Balades surprises

Publié le par sonja

066

 

 

Après les dames vaches, voilà qu'un tout petit museau vient aux nouvelles. Il ose un repérage pour savoir de quoi il en retourne. Quatre autres suivront... et j'ai flouté la suivante, des photos. Dommage... Mon petit indien est toujours à son émerveillement de découvrir tant de choses au delà de son immeuble.
Les cités ne sont pas faites pour aider les enfants à faire des échappées mentales. Ni même à faire des évasions du côté de l'école du rêve. On a enfermé la jeunesse dans des cages de bétons, en leur demandant de marcher avec des pantoufles, même dans les espaces où ils sont sensés s'ébattre. Avec pour tout horizon la télévision et leur boites à jeux...

 

 082

 

 

La nature recèle, quand à elle, des repères et des  surprises qui font le bonheur des petits curieux.
Toujours devant moi, de plusieurs pas, mon petit indien vient apparemment de découvrir un quelque chose que je ne vois pas encore. Cela doit être bien joli pour qu'il s'abaisse à comprendre le mécanisme pourtant si simple du fruit de sa trouvaille.
Nous avons pas mal parcouru de kilomètres et nous voici à présent autour d'un étang agréablement aménagé.
Aurélien n'a que deux yeux, mais il n'a de cesse de les utiliser sans restriction. Et le silence est de mise, bien sûr.
Je lui ai appris à regarder et à se taire. Ce qui peut donner une ouverture à des rencontres étonnantes. Il s'éxécute sans aucun problème jusqu'ici. Je crois bien qu'il a deviné qu'il y a plus d'avantage à écouter et sentir, qu'à parler. 

 

 

085

 

Un petit trou, un peu d'eau qui coule... Une minuscule cascade qui attire mon bonhomme à culottes courtes. 
On grimpe à l'assaut pour aller plus haut. Sans doute y a-t-il quelque chose à observer...
On a tombé la veste, un peu trop grande pour lui, puisqu'elle m'appartient, pour laisser courir les rayons du soleil désormais très vif.
Mais avant d'aboutir à notre piscine pour canards, Aurélien s'est amusé à deux kilomètres de là, à essayer de s'offrir un bouquet un peu particulier. En fait il voulait surtout toucher ce drôle de pompon allongé, surplombant la longue tige de la plante. Une vraie forêt de merveilles.
Un plaisir qu'il a dégusté jusqu'au bout;

Quand aux canards, ce sera pour la prochaine page...

 

 

071

 

Publié dans roannemaville

Commenter cet article

Alrisha 01/11/2010 14:55



Pour "goûter" pleinement les beautés que nous offre la nature, il est vrai qu'il faut "sentir", "écouter" et se taire fait partie des qualités à avoir pour bien observer.


Je m'imagine vraiment en votre compagnie. Un beau partage !



Andrée 24/10/2010 21:06



Merci pour cette promenade découverte , bonne soirée, bisous Sonia



:0059: LUBY Emy 24/10/2010 10:09



si les parents pouvaient tous faire comme tu le fais, faire découvrir à leurs enfants le monde magique de la nature. Merci de la ballade, je te souhaite à toi et ta famille, un bon dimanche,
bisous



nadia-vraie 24/10/2010 05:51



Il apprend beaucoup ce petit et rien de plus beau que la nature avec sa mamie.Ce sera de beaux souvenirs de son enfance qu'il n'oubliera pas.


Bonne journée Sonia et amicalement.