A Malaga aussi on garde la forme...

Publié le par sonja

 

Almarchar Village et Malaga port 201

 

Lorsque ce jour-là je suis partie depuis mon lieu d'accueil, il était à peine 8 heures et des poussières de minutes... Cinq kilomètres plus loin, je dépasse le port, et je rejoins la côte.
Sur les larges trottoirs, je tombe sur les sorties sportives.
Les espagnols aiment énormément leur vélo. On les rencontre partout dans la ville. Ainsi que longeant les plages, coté Est ou coté Ouest. Là je me dirige vers l'Ouest. Je vous promènerais prochainement, sur l'autre versant.
Je les ai mis dans ma boite, de face, puis de dos... Des messieurs et des dames qui n'ont certainement pas encore vu de touriste à cette heure matinale, avec son appareil photos.
Une maman et son petit s'échappent devant moi. L'enfant tenait son discours à la maman qui n'en menait pas large devant un tel moulin à paroles. Dès leur plus jeune âge les espagnols osent mille et une palabres. Et pour que tout le monde en profite, on n'hésite pas à donner de la voix.
Ce petit qui n'a d'ailleurs pas été le seul, m'a énormément amusé, causant aussi fort...
Cinq autres petites choses m'ont de la même manière fait rire. Je vous les montrerais un autre jour, accompagnant leur papa... à se tordre de rire. C'était le même jour.

 

Almarchar Village et Malaga port 230

 

Le sport à l'arrêt, voilà qui attire également du monde. Sur mon chemin un aménagement comme on en rencontre parfois, dans beaucoup de villes.
Ca ramait dur, croyez-moi. Par ici il y avait également des risidants étrangers, puisque les cités tout du long sont des appartements pour les touristes en mal de soleil, même en janvier. La retraite du côté de l'Espagne, c'est pas mal.
Et il faisait bon, croyez-moi.
Je ne me serais pas baignée, mais certains avaient les pieds dans l'eau...

 

Almarchar Village et Malaga port 210

 

Un solitaire s'essayant aux arts... je ne sais plus comment on peut dire.
Ceux qui pratiquent cette chose, doivent le savoir.
Je n'ai pas osé le lui demander car il avait l'air vraiment très concentré sur une chose que je ne voyais pas. Mais lui avait l'air de plâner...
La matinée était propice à de telles rencontres.
Par contre, sur la côte Est c'est assez différents. Les gens s'y posent plus pour bien manger et profiter du temps qui passe. Je vous ferais découvrir cela aussi...
Je me suis installée dans un restaurant par ici, et également de l'autre côté.
Un régal !

 

Almarchar Village et Malaga port 231

 

Et puis le sport par excellence, le voici !
Elle n'est pas belle la vie ? On ne va même pas chercher le poisson, il vient à eux, tout seul. Il n'y a qu'à attendre.
Plusieurs pêcheurs du dimanche s'étaient installés à des distances raisonnables.
Certains avec parasols et casse-croute. Normal ! Il n'y a pas d'effort sans casse-croute.

La journée se prêtait à la reflexion relaxante...
Ce jour-là j'ai fait mes 10 kilomètres à pied.
J'en ferais de l'autre côté 11. Depuis mon lieu de résidence, chez ma soeur, cela s'entend.

Pour d'autres pâges... il faudra patienter...

 

Almarchar Village et Malaga port 204

 

 

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alrisha 10/06/2010 16:51



Chacun s'adonne à son sport favori comme je vois !


10km, ça fait beaucoup !!!! Quoique au Parc du Marquenterre en Baie de Somme, j'ai dû parcourir aussi de nombre de km. On ne sent rend pas toujours compte.



Last Night in Orient 02/06/2010 00:49



bonsoir, je ne suis jamais allé à Malaga, j'en apprend bcp par votre blog !



jardin zen 01/06/2010 23:19



que ça doit être bien ,à vélo sur ce "chemin" côtier ...mais aliors ,difficile pour les photos ...quelle atmosphère tu nous montres ...


bizzzzzzz



Jackie 30/05/2010 20:43



Superbe balade...
Merci et très bonne soirée


Jackie



mom 30/05/2010 14:07



merci pour ton com bonne journée