Le lieu que je préfère dans ma maison

Publié le par sonja

Lorsque devant mon bureau je fais une pause-écriture, le samedi ou le dimanche matin, c'est l'expression de la nature qui vient à moi.
Lever ma tête de la page blanche, c'est aussi me perdre au delà de ce balcon qui me sépare de l'extérieur.
De l'autre côté de la rue, une habitation. Un sapin devenu une HLM pour des passereaux. Gazouillis et trilles s'en échappent. Le frémissement de quelques branches m'avertit du futur départ de l'un de ses locataires. Amusant va et vient de ces poids plumes qui s'échappent en solitaire, ou à deux.
Mon regard s'impose à présent entre deux maisons et rejoint l'horizon. Une chaine montagneuse où je devine une forêt, qui s'habille certains  hivers de bonnets blancs.
Ce sont aussi des couchants que je peux capter. J'y ai surpris l'éclat de quelques dégradés pastels, ainsi que des palettes d'ors et d'oranges.
L'été, c'est depuis ces hauteurs, que je peux suivre les magiques échappées des montgolfières qui traversent une partie de Mably Village.
Depuis mon observatoire, je peux suivre sur les routes du ciel, quelques buses faisant de lents et longs cercles afin de s'élever.
Des canards passent en rangs serrés.
Un héron cendré, puis un autre, de leurs larges ailes, allient la grâce à la beauté.
Tous se dirigent vers la Loire.
L'azur céleste s'illumine, ou  bien pousse quelques nuages moutonneux.
Des avions laissent leurs traces éphémères.

Et si je n'y prends garde, ma page blanche le restera.
Le rêve étant au bout de mon stylo, y revenir est un réel plaisir.

Publié dans Atelier d'Ecriture

Commenter cet article

sonja 01/07/2007 19:16

Mais qu'est ce que c'est que cette chose qui s'affiche après les commentaires ? Cela n'arrivait pas avant... bizarre...

alrisha 01/07/2007 18:54

Je rêve continuellement. Sans rêves, je n'existerai pas.C'est une excellente manière d'agrandir son monde et d'avoir presque une double vie.

sonja 01/07/2007 20:00

Sans rêves la vie manquerait de piment, de couleurs, de musique... le rêve est vital pour notre propre épanouissement. Tous les blogueurs sont quelque part, des rêveurs.  Il n'y a qu'à voir les belles choses qu'ils déposent pour en avoir une idée.En plus, le rêve rend tout magique. C'est de l'espace. Un énorme espace. Un monde différent et délicieux.Une double vie, oui... j'en suis convaincue.Merci pour tes petites visites ponctuelles... C'est un réel plaisir que de cueillir tes commentaires. Ils sont encourageants...Bonne soirée Monique