La nuit dessine les rues

Publié le par sonja


Les lampadaires se sont allumés. Peu à peu la nuit gagne les rues.
Les maisons ont fermés les volets et les portes. Les ombres ont eu raison des derniers bruits et cris.
Les habitants se receuillent dans leurs douillettes maisons familiales.
Quelques rares magasins affichent encore leurs enseignes, et leurs portes ne sont pas closes.
Le magasin attend le dernier client, celui qu'on espère et qui ne viendra sans doute jamais.

Claque sur le pavet les pas du solitaire.
De celui qui aime aller à la rencontre des ombres et du silence d'une fin de journée.
L'agitation s'est éloignée. Il profite de la ville enchainée à la quiétude des reflets nocturnes.
Derrière les portes, il entend les voix étouffées. Repère le parfum de la soupe.
De l'autre côté de la vitre, le propriétaire donne un dernier balayage sur ses produits. Il déplace un tableau mal accroché.  Remet une assiette qui a quitté sa place. Puis il retourne derrière son comptoir, pour finir ce qu'il a à faire.
Il ne se sent pas épié.
 
Le solitaire est curieux de tous les mouvements. Il sourit du quotidien des autres. Cela ajoute des éclats lumineux dans sa tête.
Il vient chercher le temps qui passe d'une autre manière.
Il cueille les gestes les plus délicats.
Il se refuse à aller à la rencontre de la laideur.
Il est un peu rêveur. Alors il flâne même lorsque tout s'est éteint autour de lui.
Il connait sa ville et s'y trouve à son aise.

Il y a une douce beauté dans la nuit qui tombe...

Le rôdeur lui aussi attend son heure !







Publié dans Regards

Commenter cet article

Annick 20/08/2009 05:28

merveilleux le spectacle de la nuit qui tombe!bien exprimé chez toi!amicalement de Cayenne.

Hugues 19/08/2009 15:54

Bonjour Sonja.  Malheureusement, la nuit est souvent une fausse amie. Quand j'étais très jeune, je trouvais qu'elle correspondait à du temps perdu. Puis les circonstannces de la vie ont fait qu'elle est carrément devenue une ennemie. Au bout du compte, trop de mes mauvais souvenirs sont liés à la nuit. Quant à l'adage qui veut que la nuit porte conseils, je le trouve très surfait dans la mesure où pendant ce laps de temps, on aurait plurôt tendance à manquer d'objectivité. Et pour finir, je préfère la lumière du jour pour profiter des couleurs naturelles et aussi pour bien voir où je mets les pieds.  A bientôt.  Hugues

virjaja 19/08/2009 14:35

coucou Sonja, ton blog est raffraichissant par ces fortes chaleur, et une petite sortie nocturne dans cette petite ruelle doit etre bien agréable! gros bisous. cathy

patriarch 19/08/2009 13:17

par ces tremps de chaleur, c'est les meilleurs moments pour sortir, les heures de nuit !!Bon après midi

Nina d'İstanbul 19/08/2009 11:35

Décidement àchaque fois que je lis tes textes et regarde tes photos, j'ai l'impression d'entendre le bruissement d'une aile d'ange qui passe, cet ange qui te suis dans tes silences, le matin tôt sans doute, celui des silences et du calme de tes paroles et photos..Merci de partager ces instants , et bons baisers d'istanbul