Réveil de la nature

Publié le par sonja



Il y a du bon à courir la campagne avant le lever du soleil.
C'est donc à 5 h 20 que j'ai quitté la maison pour m'éloigner de Roanne.
Non pas que je sois allée très loin, tout au plus 5 kilomètres de chez moi. Mais j'ai fait pas mal de détours pour me plonger au coeur de nos prairies. Ce qui m'a permis de faire un grand parcours.
Ce n'était pas la nuit profonde, mais les ombres imposaient encore leurs traînées.
Je voulais me retrouver sur le lieu choisi, pour attendre l'astre qui nous éclaire.
J'ai patienté pendant une heure. Durant cette attente, j'ai fait ma curieuse. J'ai scruté le crépuscule. J'ai pédalé ou marché. Et le silence en prime.

Ma première rencontre furent les vaches. Elles dormaient encore lorsque je me suis approchée.
Bien sur, elles m'ont vu arriver de loin et ont commencé à se dresser sur leurs pattes. Elles devaient certainement se demander quel était ce drôle d'animal venu leur souhaiter le bonjour.
Elles auraient dormi encore un peu sans mon arrivée.
Après les avoir bien perturbé, je l'ai ai laissé à leur herbe.



Bien installée sur un lieu dégagé, j'ai attendu que s'annonce le réveil tant attendu.
Le premier éclat n'allait pas tarder. L'air était humide et frais. J'écoutais les premiers murmures. Le froissement du feuillage ou de l'herbe proche. La faune des lieux était en attente de la lumière, tandis que se préparaient les animaux nocturnes, à rejoindre leurs protections.
Tel les facettes d'un bijou, le premier scintillement a embrassé l'horizon. Rubis et topaze imposaient leurs couleurs.
Puis l'embrasement fut total. On aurait cru à un incendie.
Très vite le cercle incandescent est sorti de sa cachette.
L'espace s'est éclairci au point que le soleil devint aveuglant. On ne regarde pas le soleil en face.
Entre la montagne et l'étendue verdoyante, un fleuve : la Loire. Elle devait couler tranquille tandis que la brume s'élevait au dessus d'elle. Une sorte de masse nuageuse que l'on apperçoit sur la troisième photo.



Cette étonante brume au dessus de l'eau parait si irréelle. Un brouillard qui marche, qui s'étend et prend de l'ampleur. Plus proche encore comme une nappe tendue, blanche. Sous ce drap blanc un étang.
A 6 h 30 du matin, tous les points d'eau dégagent ce flottement de particules humides.
Un tableau impressionnant de manifestations qui donnent du mouvement au décor. A chaque instant, tout change. La nature s'amuse à nous peindre différentes toiles.
Mais je vais m'approcher un peu plus, pour mieux suivre. Je veux arriver à être aux premières loges lorsque je prendrais la dernière photo de cet endroit.
D'autant qu'une surprise m'attend.



Voilà comment se présente cette nappe d'eau qui ressemble à un tapis volant.
L'étang en dessous, et le fin brouillard au dessus.
Notre région étant très humide, ce phénomène n'est pas rare dans nos campagnes.
Une fine péllicule de rosée éclate de périmètre en périmètre...

Et pendant que j'observe ces étonnants dessins et formes, je vois tout à coup un animal arriver en courant dans ma direction. Je me demande bien ce qu'il me veut car je ne le reconnais pas tout de suite.
La lumière n'étant pas encore précise, il a du me confondre avec je ne sais quelle amie ou voisine. Mon ombre a du le tromper, à une certaine distance.
Le temps que je me mette en position pour prendre ma jolie demoiselle, et la voilà qui reconnait en moi l'humain qui ne lui veut pas du bien. Elle se retourne aussi rapide que l'était sa course. A la même vitesse que je l'ai vu foncer sur moi, elle détalle.
De gracieux bonds en gracieux bonds, elle disparait au delà de la barrière de fil de fer barbelé.
Des secondes seulement... et la vision s'en est allée.

L'aube est toujours propice à de merveilleuses rencontres.
Je n'en suis pas resté là que je suis allée quérir d'autres compagnons à quatre pattes.
Demain vous aurez la possibilité de les découvrir...




Publié dans roannemaville

Commenter cet article

Guillaume 06/10/2009 19:43


Salut !
Tout d'abord merci pour ton passage sur mon blog, je n'ai pas activé la fonction newsletter mais tu peux passer règulièrement car j'essai de publier au moins une fois par semaine.
Ahh, la région roannaise ! C'est très beau, j'y retourne très souvent, donc à bientot peut être au détour d'un chemin.
A+ Guillaume


véronique41 12/08/2009 07:25

coucoubelle découverte ton blogmerci pour ce partageà bientôt je reviens

Alrisha 10/08/2009 18:27

Il va falloir que je fasse sonner mon réveil!!! Pas l'habitude d'être si tôt à travers la campagne!!! Mais quelles rencontres tu as pu faire!!! un chevreuil notamment et bien capté !!! Je me demandais combien de km tu pouvais faire sans trop te fatiguer. Je vois ainsi un peu mieux les parcours que l'on pourrait faire. Le beau temps devrait être de la partie, alors !!!

fanfan 04/08/2009 18:14

Bonsoir sonja, merci pour tes coms, pour que tu comprennes un peu mieux l'article "essai" (avec la grenouille), il faut que je précise que mon blog est la continuité d'un blog que j'avais sur "orange", mais notre hébergeur a décidé de nous mettre à la porte, ce qui m'a amené sur "over".Et depuis presque deux mois, mes seules visites viennent d'ex-blogueurs "orange" et je dois dire qu'à ce titre, tes visites me font doublement plaisir ! Je n'ai pas envie de former un clan et j'ai parfois eu l'impression que mes visiteurs ne venaient que par solidarité...Donc, je suis content d'avoir un peu fait connaissance avec toi, d'autant plus que j'ai l'impression que nous avons des points communs, ton blog est superbe et tes textes donnent envie d'être lus !Passe une bonne soirée, à bientôt. 

Sonya 04/08/2009 15:02

je t'avoue il y a une paix qui se dégage de tes photos. gros bisous