L'allier dans toute sa splendeur

Publié le par sonja



Selon le guide que l'on trouve sur la ville d'eau à l'époque gallo-romaine, la présence des sources et d'un gué sur le "flumen Elaver" (Allier) incitent les gallo-romains à implanter une bourgade à la sortie du pont que César a probablement emprunté à son retour de Gergovie. Ils ont été les premiers à exploiter les vertus thérapeutiques des sources.
A la fin du IIIe siècle, apparaît le toponyme Vipiacus qui, par évolution phonétique, devient Vichiacus, puis Vichiet ou Vichier, qui finit par s'écrire rapidement Vichy.

Au Moyen Age, par acte du 2 septembre 1344, Jean II cède au duc Pierre Ier de Bourbon, la châtellenie de Vichy. Après acquisition, le 6 décembre 1374 de la derniière part du château de Vichy par Louis II, Vichy est rattaché au Bourbonnais.

A La Renaissance, en 1527, le Bourbonnais est rattaché à la couronne de France. Dès la fin du XVIe siècle, les curistes viennent se soigner à Vichy où les eaux acquièrent rapidement une réputation quasi miraculeuse. Certains intendants, tels Fouet et Chomel, inaugurent une codification des cures et donnent un grand lustre à la station en y attirant des personnalités importantes.




Puis vient Le Grand Siècle. Suite à ses deux cures de 1676 et 1677, Madame de Sévigné vante les vertus des eaux de Vichy qui, la guérissant d'une fâcheuse paralysie des mains, lui permettent de retrouver l'usage de sa brillante plume. Guérie de son arthrose, elle parle avec fougue des eaux de Vichy à travers un courrier envoyé à sa fille, Madame de Grignan. Il y a toujours cet hotel particulier où elle a résidé dans la ville, qui fait parti aujourd'hui, d'une visite guidée vers ces monuments historiques du passé.
Victoire et Adélaide, filles de Louis XV sont à Vichy durant l'été 1785. L'établissement de bains leur paraît fort incommode. Dès leur retour à Versailles, elles vont convaincre leur neveu Louis XVI, de faire édifier des thermes plus spacieux et plus agréables.



Mais la page d'histoire que l'on retient le plus est celle du Second Empire. Il faut dire que le faste est grandiose et ne laisse pas indifférent.
L'essor : 1660-1690.
En 1799, Laëticia Bonaparte, mère de Napoléon, fait la cure en compagnie de son fils Louis. Sous l'Empire, le Parc des Sources est aménagé sur l'ordre de l'empereur.
Sous Charles X, l'afflux des curistes incite à augmenter la capacité d'accueil de l'établissement thermal.
De 1844 à 1853, se multiplient les représentations théâtrales et lyriques dans les salons de l'établissement sous la baguette du chef d'orchestre Isaac Strauss.
Entre 1861 et 1866, Lebobe et Callou, fermiers du domaine thermal de l'Etat, auront la responsabilité d'organiser les cures successives de Napoléon III.




C'est l'essor du thermalisme vichyssois.
Des projets d'urbanisme transforment profondément la ville au Second Empire. Sous l'impulsion de l'empereur Napoléon III, la rivière Allier est endiguée. Des parcs à l'anglaise de 13 hectares replacent alors les anciens marécages. Le long des boulevards et des rues nouvellement tracés, sont édifiés des chalets et des pavillons pour loger l'Empereur et la suite impériale. Des chalets fort stylés. Ils font la beauté de toute une rue de Vichy. On se croirait vraiment en Angleterre. Il y a beaucoup de magie dans cette ville aux visages différents.
Les distractions ne sont pas oubliées : un casino de style éclectique, est construit dans la perspective du parc des Source par l'architecte Badger. Il est inauguré en 1865.




Aujourd'hui le voilà changé en Palais des Congrés. Deux entrées possibles pour ce beau batiment.
Aurélien voulait absolument le visiter. Il voulait voir l'intérieur avec tous ses ors et lustres magnifiques. Il y avait une conférence. Mais le temps nous a manqué. J'ignorais qu'une si petite chose allait s'attacher à cette page d'histoire.

Puis la Belle Epoque vient donner suite à ces pages d'histoire... je vous conduirais de nouveau aux portes de Vichy.




Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gene 19/08/2009 23:42

j'aime les villes d'eau. bisous

flolipo62 25/07/2009 20:01

merci beaucoup ! oui c'est super pour BIBI et ah ah, tu aimes bien les chemises blanches on dirait !!!! un petit penchant pour les marins !!!!!bon dimanche

Alrisha 25/07/2009 19:50

D'après tes photos et ta description, ce doit être une ville fort agréable. Aurélien est un peu perdu au milieu des marches!Bises Sonia, le repas arrive! Les artichauts sont en train de cuire!!!

nadia-vraie 25/07/2009 19:37

je crois qu'Aurélien aimerait voir tout ce que tu lui apprends certainement.Il est tout petit sur la photo.C,est certain que l'eau chaude fait du bien pour l'arthrose mais de là à guérir complètement...Tu as de belles photos Sonia,tu deviens une professionnelle.Bon samedi et bises amicales.

zoulikha 25/07/2009 16:36

tu m'as donné envie de visiter cette ville ,et au moins ce n'est pas si loinmerci de tes infos si bien documentésbises