Et aussi...

Publié le par sonja


Depuis plusieurs jours, les vacances ont démarrées pour beaucoup de familles. On s'est éloigné de sa ville pour un brin de dépaysement, ce qui n'est pas une mauvaise chose. On s'adonne à des jeux de plages ou de montagne. On offre aux enfants de tendres instants, ou de quoi se défouler tout son saoul.
Pour certains, le bronzage est au rendez-vous... Bien que...
Mais les randonneurs ne s'épuisent qu'ils courent encore les chemins. Nuages ou soleil, ils sortent. C'est que la nature éveille les sens à tout moment. Faire le plein de verts, de bleus et de fleurs, voilà un détour bien sympathique. La faune est elle aussi au rendez-vous pour peu qu'on soit à l'éoute des murmures de la nature.



Et ceux qui restent dans leur ville ? Qui ne partent jamais, ou presque ?
On pourrait soupirer devant un tel sort fait à sa petite personne...
On se reprend, et on commence à se demander qu'est-ce qui pourrait nous attirer dans notre ville ?
Y poser un regard différent peut s'avèrer un brin satisfaisant.
Tout d'abord se dire que la ville nous appartient. De la place il n'en manque pas sur les trottoirs désertés. Les vitrines se "lèchent" sans bousculade. Que ces dames se rassurent, les commerçants ne sont pas tous partis en vacances. Ils sont même prêts à faire la causette.
Seules les administrations semblent en somnolence... Remarquez, ils somnolent pas mal le reste de l'année. Mais là ils sont à compter le nombre de clients qui daignent occuper leur petit monde. Un coin de bureau et vous voilà aussitôt reçus. On ne fait même pas la queue. En plus ils sont sympas.
Les terrasses des café sont elles aussi au rendez-vous. Sous un bout de parasol, on peut laisser libre court à notre imagination. Regarder passer l'habitant est toujours sujet à des instants de bonne humeur. C'est de la compagnie dans une ville un peu oubliée.



Sinon, les murettes de certaines places font aussi l'affaire. L'instant d'une causette avec une copine, en dorant sous les rayons. Une autre manière de s'occuper.
On peut aussi sourire de discussions fort animées qui s'entendent de très loin. Nous ne sommes pas dans le midi, mais il en est qui aiment à causer pour qu'on les entende. De quoi cueillir les conversations les plus colorées.
Mais on peut aussi faire le tour des parcs pour y cueillir la fraicheur. Les grands arbres sont là tout exprès pour nous. Ils nous offrent  l'ombre et tout les bancs des lieux. On peut s'assoupir un peu.
Et penser très fort à tous ceux et celles qui vont revenir toastés à point.

Ah ! les jolies vacances !




Publié dans roannemaville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alrisha 22/07/2009 15:08

A vrai dire, c'est depuis que je suis en retraite que je pars quelques jours par an (vraiment peu 5 jours environ). Avant, je restais dans mon village natal avec quelques balades dans les environs. J'ai passé une grande partie de ma vie sans partir en vacances et cela ne me privait nullement. Il faut savoir regarder son environnement et l'aimer.Bises mon amie Sonia!

nunus63 16/07/2009 20:18

bonjour je viens de refaire une petite visite sur  ton blog est j'ai trouvé des photos  trés  jolies  de la ville ou j'ai habité 18 ans et que je viens de quitterAmitiésClaude 

Marithe 16/07/2009 15:26

J'aime beaucoup les ânes.Notre  voisin en a deux qui viennent des PyrénéesQuant aux vacances c'est toujours bien pour ceux qui peuvent partir.Bises

nadia-vraie 16/07/2009 06:19

Tu as fait de la ville un peu à voir tes belles photos.à bientôt Sonia.

Brigitte Lascombe 15/07/2009 16:38

Bonjour.Je visite un peu les blogs aujourd'hui.Celui ci est reposant,convivial,poétique,comme un brin de fraiceur qui se mêle au quotidien.Merci