La pluie fait des siennes...

Publié le par sonja

Dame pluie s'est mise un jour à discuter.
Je l'ai rencontré, et elle était ivre de paroles. Un flot de mots difficiles à maitriser. Elle coulait de son discours.
Je me suis prise au jeu des détails. Ainsi qu'au déroulement des idées.

C'était si joliement composé, dans l'un des blogs où elle a fait une halte. 
C'était chez "Nadia-Vrai", et son verbe ne souffrait pas de contestation.

Je me suis dit que se serait se méprendre que de penser que la pluie a tort. Elle y décrit d'une si belle manière les bienfaits de ses passages.
Quelle étonnante formation de perles, serrées bout à bout !
Elle porte des noms différents, mais elle agit toujours dans un but précis. Même si parfois elle déborde de passion.
Tenez ... Bruine elle se fait dès que l'envie de devenir légère lui trotte par la tête. Une délicate manière de déposer des pétales presque invisibles. Une façon charmante d'humidifier tout ce qu'elle touche.
Une douce caresse que la végétation accepte comme un cadeau. Le sol en respire d'aise.
C'est que cette mouillette rend la terre heureuse de recevoir ces raffraichissantes larmes.

Que les gouttes prennent un peu plus de poids, que nous voilà en peine d'arrêter cette grande pleurnicheuse.
Elle ne supporte pas la poussière.
Forcèment, les jours de grand ménage, elle s'en donne à coeur joie.
Les parapluies poussent aussitôt dans les villes. Mais il n'y a pas qu'eux qui s'ouvrent. De jeunes herbes n'attendent que cet énergique passage, puis éclatent comme des champignons.
Bientôt, ce n'est plus qu'un tapis verdoyant où il fait bon poser le pied, juste pour gouter à la fraiche poussée.
Petites graines de toutes sortes, peuvent aussi s'habiller pétales, juste pour faire sourire la pie et le renard. Le lapin et le furet. De gaieté sont pris les animaux de passage.
On aurait presque envie de danser sous la pluie.

Allez... un pas de deux, rien que pour la ronde joyeuse... c'est ce que fait la forêt qui observe de loin.

Elle donne du coeur à l'ouvrage lorsqu'elle s'installe orage.
Pourtant elle peut coucher le feuillage et les corolles si fières sur leurs tiges.

Elle s'impose sur des terres sécheresse... sur une terre qui craque.
Un tout petit peu s'infiltre, lorsque la terre le veut bien. Mais ce n'est pas toujours facile par là...

Pluie fine, pluie lourde, elle avance au rythme d'une douce plume, ou d'un trotteur qui s'emballe.
Elle chante sur les tuiles et les vitres. Elle est belle dans son transparent argenté qui scintille comme un diamant.
Le soleil n'a plus son mot à dire. Elle a pris toute la place sur les chemins du ciel.
Un rideau d'eau habille autrement le paysage.
Elle nous gêne un peu lorsqu'elle prolonge sa visite, mais ce providentiel assaut permet à la planète bleue de donner plus de bleues... et de verdir sous la poussée d'avalanches fouineuses.

Majestueuse Afrique en demande de pluie. Un peu plus quotidienne, elle panserait toutes ses plaies.

Le parfum de la forêt après la pluie est un véritable enchantement.
L'eau du ciel met en valeur toutes les odeurs : exhalaisons terreuses et fraiches de l'humus, fragrances rudes et sèches des écorces. Le tout sur un fond sensuel de mousse ou les accords poivrés de conifères se mêlent aux essences des feuillus.

Alors, pourquoi préférer le soleil ?
Pour l'éclat des couleurs.
La chaleur qu'il diffuse.
Les paysages lumineux qui donnent la profondeur des décors.
Parce que le gris n'est pas la plus attirante des teintes. Elle peut même donner le bourdon.

On aime le soleil...
On aime la pluie...

A nous de composer avec les deux






Publié dans Regards

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saskia 23/10/2008 08:29

Il n'y a rien de mieux pour nous tous ; la pluie et le soleil... et l'un sans l'autre c'est terrible... les deux ensemble c'est le paradis !Ton texte est toujours aussi riche...

nadia-vraie 23/10/2008 06:36

Ton texte est merveilleux Sonia.Après la pluie,la senteur dans la forêt est vraiment quelque chose d'unique,J'aime la pluie mais je ne veux pas le dire trop fort.J'aimerais me promener sous la pluie et être bien habillé pour.ici ce matin,première neige 10 cm environ,un tapis blanc partout toute la journée.Elle devrait fondre demain.J'ai dû couper ma pause-blog aujourd'hui car j'ai fait un article,tu comprendras si tu as le temps et le cyber pour le voir.je te laisse et à bientôt.Bises.

Quichottine :0010: 22/10/2008 23:10

C'est vrai.J'aime les deux, sauf quand la pluie dure trop... Mais pas pour la pluie, pour la grisaille qui l'accompagne.Bonne soirée, Sonja !

Alrisha 22/10/2008 22:17

Je sais que tu aimes t'accomoder du temps tel qu'il se présente. C'est sûr qu'il en faut de la pluie mais pas sous forme de déluge comme en ce moment dans le Sud de la France ou trop rarement comme en Afrique.Te voilà revenue ma Sonia! J'espère que tout va bien ! Je te fais de gros bisous et te dis à bientôt.