Un ballon pour le ciel

Publié le par sonja


Dans le ciel roannais, une montgolfière s'y promenait... Je ne sais d'où elle venait, mais elle a traversé notre ville. Sur ses coussins d'air aériens, ce gros ballon nous a régalé de son passage. Il était 8 heures.
C'est d'ailleurs toujours à cette heure ci, que dès qu'il fait beau, d'un village haut perché, les montgolfières font leur tournée nature.
Mais celle-ci était une solitaire ne sortant pas du même endroit. Celles qui partent depuis les hauteurs de notre chaine montagneuse, nous les apercevons surtout le week-end.
Cela ne saurait trop tarder. Si le printemps veut bien s'accrocher à notre azur céleste.
L'homme a toujours cherché à voler. Comme l'oiseau, il voulait monter au dessus des nuages, et voyager loin.
Lorsque je vois le plaisir que j'éprouve rien qu'en observant ce passage lent au dessus de ma tête, je ne lui donne pas tort. La terre, vue de l'espace, doit être un vrai bijou dans son écrin de bleus. Mais déjà, je me contenterais seulement, d'une balade en ballon si je n'avais pas aussi peur.

S'improviser poids plume, juste une journée pour se laisser impressionner. Goûter pleinement aux merveilles avec plus de recul. Une vue d'ensemble sur nos montagnes, nos belles forêts, nos lacs et nos plaines. Comme ce doit être fou, et impressionnant ! Voir même les grands rapaces s'adonnant à de longs orbes, proches de nos yeux. Ou voler prêt des oies sauvages... Ceux qui l'ont fait ont du éprouver des émotions fortes.
Il y a environ six ans je m'y suis essayée à ce vol d'oiseau, avec des ailes motorisées. Mais il a fallu qu'on me redescende sur le parquet des vaches au bout d'une dizaine de minutes. La peur du vide m'avait totalement paniqué. Une frayeur incontrolable. La seule chose que j'ai pu voir, c'est le noir de mes paupières baissées.
Heureusement que la personne conduisant l'engin s'en était rendu compte assez vite.
Parfois, ma curiosité m'a causé quelques frayeurs.
Je continuerais donc, bien sagement, de regarder passer toutes sortes d'oiseau, depuis le sol.

En attendant, j'aimerais assez qu'on nous ouvre la grande porte du printemps. Quelqu'un a du la bloquer, et j'estime que Roanne a eu assez de pluie me semble-t-il.
Ce matin, il fait frais, avec des passages nuageux assez persistants. Notre ciel affiche un joli bleu au milieu de ces trouées. Les passereaux vont et viennent sur le balcon. Une vraie chaine volante.
Je pense que je vais passer la journée à rêvasser avec mon petit indien. On est bien disposés pour cela.
La paresse ça ne s'invente pas. J'y retourne !

Publié dans Regards

Commenter cet article

Josiane Leveque 07/05/2008 17:33

Gentil d'être passée chez moi et d'y avoir laissé tes impressions ! Je visite donc le tien, mais bcp de photos sont absentes et remplacées par le petit carré avec une croix rouge .Ce que j'ai vu par contre au début est superbe, tes macros sont géniales!Pour info, j'ai aussi un blog photo : http://photo-leveque-josiane.over-blog.comSi tu as l'envie de le visiter, j'en serai ravie.Amicalement, Josiane.

le Pierrot 24/04/2008 19:54

Il est beau ce ballon...Sonia, sais-tu que je suis breveté en paramoteur, et en ULM ?la mer et l'air, mes passions, mais j'ai du me calmer depuis peu, problèmes de santé, pfff...mais je continue de voyager, encore...il reste des horizons à voir, partout...bonne soirée, bisou...merci de tes visites assidues...

béa kimcat 24/04/2008 19:31

Mes chamitiés sonja !béa kimcat

françoise 24/04/2008 19:31

Plutôt insolite si près de la route...bises, bonne soiréefrançoise

béa kimcat 24/04/2008 19:30

sonjaje reviens pour te dire que je pense que tu n'auras pas trop de mal pour trouver 30 MAoui, j'ai trouvé ce dessin de chat avec les souris et le soleil irrésistible !bisousbéa