Merveilleuse forêt !

Publié le par sonja

20478.jpg

Nous avons rendez-vous avec une forêt. La plus proche de notre domicile suffira à faire notre bonheur.
Un petit chemin détourné, que déjà le parfum humide de la terre nous parle d'arbres et de bois.
Quel que soit le temps ou la saison, un peu de forêt ne nuit pas à la santé. 
Une balade improvisée, ou une randonnée préparée, les sous bois s'offrent en verts et en couleurs aussi. Mais surtout, durant notre marche ou notre flânerie, on va pouvoir cueillir tous les sons, les reflets, et les températures qui l'habite. 
Une forêt grouille de vie. Parfois on l'oublie. 
Même sous nos pas, des millions de petites choses circulent en même temps que nous. Elles sont là pour meubler la terre d'une façon merveilleuse. On ne voit rien, on n'entend rien non plus. Mais il se passe de ces choses sous nos pieds chaussés... ayons donc le pied léger si d'autres bruits ou murmures nous voulons écouter.
Un froissement nous surprend. Des coups d'ailes viennent nous avertir qu'un oiseau s'envole. Contre un arbre on toque. Un pic vert ou épeiche ? Des chants s'élèvent par milliers, si on prend le temps de se poser. On peut même reconnaitre certains passereaux qui nous sont familiers. On gratte le sol... notre pied surprend les vibrations. Un animal cherche sa nourriture.  On perçoit l'agitation du feuillage foisonnant, tout proche. Un animal sans doute, qui sort en balade. Ou qui part en reconnaissance. Des sabots semblent s'imposer à votre ouie. Ca déhambule avec délicatesse, ou d'un pas plus lourd. Biche ou cochon sauvage, vous voilà guettant le langage de la forêt. Une journée dans ses cours, et vous verrez comme vous serez impressionnés, par le nombre de mouvements que vous arriverez à reconnaitre...

Lorsqu'on la parcours en solitaire on peut se fondre en elle.
Ce qui semble plus difficile en groupe. Mais il y a d'autres avantages à la cueillir lorsqu'on est nombreux.
On peut la découvrir à deux, et partager ses petites connaissances personnelles. Ou bien on peut s'y poser pour des jeux en plein air. Entre adultes ou avec des enfants, la forêt est une cours de récréation magnifique.
S'y retrouver autour d'un feu de camp en fin de journée, c'est assez magique. Surtout si nous avons quelques petites choses à griller. Comme des chataignes par exemple. Mais on peut prolonger les heures pour y souper.  En ayant à coeur de faire son petit feu, dans un endroit autorisé, et bien dégagé. Sans oublier de  l'éteindre avant de quitter les lieux. 

J'ai encore en mémoire quelques soirées qui ont durées, dans certaines forêts autour de Roanne. Chacun apportait un petit quelque chose pour le partager. Mais il arrivait que sur place, de phénoménales omelettes cuitent sur place, fassent parties du menu. Ensuite, lorsque la nuit éteignait la forêt, c'était l'heure des histoires. Ou de faits vécus. L'humour nous enveloppait. Ainsi que la tendresse amicale. 
Lorsque le ciel était dégagé, nous recherchions les constellations. Les étoiles filantes venaient elles aussi mettre un peu de magie dans ces soirées exceptionnelles. Loin de la ville, de nos HLM, la douceur du temps qui passe, donnait une autre dimension à la vie. Il arrivait aussi, qu'une fine pluie nous surprenne en automne. Sous nos parapluies, nous continuons malgré tout à nous réchauffer sous la tendre amitié partagée. Mais d'un bon feu aussi.
Nous avons fait des rencontres nocturnes délicieusement belles. Notamment avec des cerfs ou des biches.
Chouettes ou hibous faisaient partis du cadre.
Merveilleuses forêts qui procurent un sentiment paisible. Grandioses et aussi majestueuses que les montagnes qui les portent.

Les dommages que nous lui causons sont bien inutiles. En plus, nous nous privons d'une nature qui a besoin de toutes ses forces, pour nous procurer toutes les joies de vivre. Les faire disparaitre ou les maltraiter, se retourne forcément contre nous même. 
Ceux qui l'habitent ont besoin de leur espace. Le ciel, le soleil, lui apportent une contribution non négligeable pour faire voyager quelques nuages. Elle respire avec tout ce qui la compose. Elle a besoin que nous ayons un regard respectueux sur elle. Et d'amour aussi, pour pouvoir prendre le plaisir qu'elle nous renvoit. 
Délicates forêts, dans leurs écrins verts ou couleurs.
Mais une puissante force de la nature qui marque toutes les compositions de la planète.

Allez donc prêter vos pas à la forêt qui vous tend ses bras... vous y perdre sera un doux plaisir.


10531.jpg

 

forets-temperees-autres-forets-maulevrier-france-2311975360-924787-copie-1.jpg

Publié dans Regards

Commenter cet article

Alrisha 06/12/2007 11:35

La forêt, les petits chemins me manquent en ce moment. Le temps gris, souvent à la pluie, donne guère envie d'y aller. Il faut protéger cette forêt pour les animaux d'une part et pour nous-mêmes aussi !Bises et bonne fin de journée Sonia !

Sylvain 06/12/2007 10:15

Après avoir lu ce texte, il n'y a plus qu'à fermer les yeux...Vraiment très jolie. Bravo.Bonne journée.

nadia-vraie 05/12/2007 21:55

Sonia,j'y étais presque tellement tu la décrit bien.J'ai goûté ton texte .merci pour ce bel écrit.Bonne soirée et A+