Lune argent

Publié le par sonja

619957-copie-1.jpg

Avant que les premières lueurs du jour ne soient
Sur une pleine lune argent
Ma journée s'est dessinée

Quelle fantastique impression !

Dans le silence de la ville
Le ciel a laché son drapé crépuscule
Le bleu n'était pas encore là
La toile céleste attendait les premiers rayons
Pour les ombres emporter

Dans la vallée roannaise
Une épaisse écharpe brumeuse s'allongeait
Un joli cordeau éclatant de blancheur
L'ondulation montagneuse sortait du brouillard

Quelle amusante impression !

Mon attente ai prolongé
Les corneilles se sont mises à tournoyer
Il était temps qu'elles prennent leur envolée
Pas le plus petit murmure
Muettes brassées au dessus de la ville endormie

L'horizon appelait la lune
A la manière d'un aimant 
Par la montagne se sentait attirée
Dans les profondeurs de l'espace
J'ai cherché les dernières étoiles
Mais la lune s'amusait à éclater dans ses argents

Son ami le soleil 
A petites touches son cercle colorait
La lune s'est mise à frémir d'aise
Le rose de ses joues le nuage a caché

 De tendres dégradés le ciel s'est coloré
Sur les vagues de la brume
Le mauve délicat  
Son baiser a imprimé
Le soleil ne saurait tarder
Les dernières touches de la nuit
S'amusera à chasser

Une nouvelle journée s'éveille
En lune ou en soleil
Sous la brune ou en nuages
La nature  
Ses plus belles palettes nous offre



896705-copie-2.jpg

 

Publié dans Prose poétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alrisha 26/11/2007 21:28

"Le rose de ses joues, le nuage a caché" ou quand un nuage joue à cache-cache entre la lune et le soleil.Ce poème est féérique !Gros bisous, ma Sonia !

oursonne libre 25/11/2007 14:28

hier au soir en allant conduire l'ado, j'ai regretté de ne pas avoir d'APN avec moi, la lune était là au rendez vous pleine et le ciel etait rouge de l'autre coté.un vrai bonheur, un spectacle dont je ne me lasse pasbises