Dans les ombres de l'aurore

Publié le par sonja

coucherlever-soleil-montagne-mawenzi-kibo-918766-copie-1.jpg

  Dans l'attente des premiers rayons
Avant que le jour ne s'éveille
Dans la nuit qui se prolonge
Avant que la ville de ses pas ne bruisse

Dans les murmures de la nature
Dans les profondeurs de son coeur
  Dans sa magie m'évade

Je frissonne sous l'air vif du matin
Lorsque dans la campagne en sommeil
A petits pas m'éloigne

Les ombres de la nuit s'estompent
L'aurore escalade les sommets
Invite la forêt lointaine à s'ouvrir
Matinale rosée 
Son parfum terre exale
Mes yeux percent la nuit qui s'éloigne
Je m'approche des lames végétations

Lorsque la nature m'appelle
Les premiers chants s'élèvent 
L'animal nocturne se cache
Avant que la lumière n'allume l'espace

D'autres bruits amènagent les lieux
Froissements légers
Bruissements douceurs
Une autre journée va s'emballer

Je goûte au plaisir des premières heures du jour
Une delicieuse percée ouvre mes pensées
Dans l'attente des premiers rayons
La nature endormie respire

1112130.jpg

Publié dans Prose poétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alrisha 21/11/2007 10:56

Hymne à la nature qui s'éveille: je trouve ce poème particulièrement joli. Ce n'est pas une simple  félicitation de plus, mais je trouve les vers et les mots employés très coulants. On entre dans ce jour qui s'avance comme sans s'en rendre compte et on se sent bien.Bravo Sonia !Alrisha

nadia-vraie 19/11/2007 20:55

Comment ton cerveau est-il fait pour écrire tous ces mots...merveille je dirais.Bye et A+

Quichottine 19/11/2007 20:03

Il faudrait parfois savoir écrire tous les mots... et t'écrire partout, pour te dire qu'on a tout lu...mais parfois... les mots manquent !