Abandon de blog

Publié le par sonja

5053-copie-1.jpg 

Et bien ce sera la seconde fois que je retape ce texte. Ma machine s'est mise en folie, et elle m'a envoyée aux oubliettes. Tout à disparu, et rien n'a été gardé en mémoire. La sauvegarde n'a pas été faite. Sauf pour les deux photos. Mystère. Ce sera cela en moins à aller chercher... 
Je vais donc de nouveau lui confier mes sujets de reflexions à cette vilaine.

Je disais donc que j'avais un peu abandonné mon blog. Le besoin impératif parfois d'une escapade vers des ailleurs. De me poser pour faire autre chose. Un blog n'est après tout pas vital au point que j'y mette tout mon temps disponible. En plus, j'ai assez de mal à me fixer très longtemps et sans interruption sur une chose. Même si j'aime le parcours. Le blog n'y échappe donc pas.
Parfois, j'y dépose énormément d'écrits, et d'autres fois, j'ai la flemme de faire de la frappe.
C'est le signe évident que je dois lever le pied, si je ne veux pas arriver à saturer.

Mais durant trois journées, j'ai eu aussi du mal à aller flâner sur d'autres blogs, pour y lire ou regarder de belles photos. La réponse était toujours la même. Pour cause de "maintenance". J'ai bien du mal à comprendre ce terme lorsqu'il s'agit de l'internet. Je dois être têtue.
Bon, j'ai survécu aux grands déménagements de cette machine qui est toujours une mystérieuse pour moi.
Ce qui ne veut pas dire que je chercherais à en savoir plus. Ma tête s'y refuse pour l'instant. Un jour peut-être...
Ce qui me fait sourire, car je ne suis pas plus convaincue par mon désir d'y tendre.
Pour l'heure, je préfère penser que c'est la machine qui me sert. Et ça me va très bien.

Mon week end je l'ai plus largement encore, offert à Aurélien, mon petit fils. Nous avons joué. Sans presque aucune interruption. Il n'y a qu'un seul après midi où je me suis assoupie devant un livre. Je lisais une jolie histoire pour mon petit indien et je suis partie dans je ne sais quel pays... de rêves. S'endormir sur sa propre histoire, il faut le faire...
C'est mon petit fils qui a été surpris. Une mamie en panne...

Tout à l'heure j'ai enfin pu aller sur quelques blogs pour y faire une balade délicieuse. J'ai même continué une belle histoire que j'avais commencé il y a quelques semaines. Le temps est trop court. J'ai du quitter de nouveau, pour un autre jour le retrouver. On est aussi venu sur le mien, bien que je l'ai momentanément abandonné. C'est délicat d'avoir ainsi visité mon petit environnement, alors que j'étais absente.

Voilà que j'ai choisi ces deux photos car il me semble que malgré notre vie en dents de scie, il y a toujours des spectacles et des parcours qui nous font chaud au coeur.
Ma propre vie a toujours été parsemée de décors montagneux, mais piquetés de fleurs.
Ou d'automnes à travers des instants de nostalgie, mais aux couleurs qui font briller les yeux.
De tapis verts et de passerelles qui conduisent vers des jardins foisonnants de beautés. De complaisants moments. De richesses cachées.
Je ne crois pas être la seule à aimer la beauté.
Et nos rencontres avec la nature nous parlent d'une chose singulière. C'est qu'avec elle nous ne connaissons pas les conflits. Pas de malaise non plus.
Je suis passionément nature.  Elle nous accroche celle-ci. Ce qui est un bienfait mental, pour les jours où il y a un peu de nuit qui vient nous rendre visite.

J'aime m'envoler vers d'autres zones lorsqu'il en est ainsi. Je ne laisse pas mes pensées en jachère. J'occupe la place par des souvenirs ou des cueillettes natures.
Décidement, je resterais une vagabonde, même de la pensée, pour très longtemps.
Et j'y trouve mon compte dans ces échappées...

 

20250-copie-1.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eolina 13/11/2007 23:54

Je suis comme toi, une grande vagabonde de la pensée. Et j'aime beaucoup les tiennes car tu mets du soleil dedans. Merci Sonya.PS-Je n'oublierai pas de si tôt le texte que tu as écrit un jour sur une certaine fileuse de lune qui désormais est sur le départ. Eh oui, elle a décidé de laisser son bateau à la dérive... et de disparaître , tout doucement . Bonne nuit.

oursonne libre 12/11/2007 22:19

oulala, sonja, j'ai moi aussi demissionné avec Ob qui m'efface mon article a peine terminé sans le mettre en ligne, alors comme toi la maintenance m'a lassé et j'ai été me ballader mais pas loin, dans mon jardin pour le preparer au grand retour de l'hiver, et puis j'ai ete remettre une boite pour les cacahuètes, les boules de graisse et les graines en faisant attention de ne pas tomber sur mes musareignes.As tu passe une bonne journée avec aurélien!!Tes photos de la nature sont belles. C'est tellement beau la nature que je suis souvent en colere contre ceux qui l'a détruisent.grosses bises de bagnolet

Alrisha 12/11/2007 15:26

Merci pour ces explications où tu nous recentres sur ton parcours de vie actuel. Ton absence, ta présence, tes rêves, ton quotidien, ton petit fils, ...., on te cerne mieux.Amoureuse de la nature, on sait que tu fréquentes les blogs de jolies photos.A ne pas oublier: ton grand coeur qui vient toujours donner des petits mots tendres d'encouragement.Va à ton rythme, Sonia ! On t'aime comme tu es !Bises amicales,Alrisha