Le temps on ne peut retenir

Publié le par sonja

1252.jpg

Au grand galop le temps s'échappe
Précieux instants qui fuient

On voudrait le retenir 
Lui donner le ton pour mieux le décorer
L'installer à notre goût
Le prolonger lorsqu'il devient doux
Lui offrir l'espace que pour lui on aurait dessiné
Il coure si vite 
Que toute une vie ne suffirait
Arriver au bout de nos désirs de découvertes
On le voudrait
A remplir nos heures de tendresses
De délicates occupations
De rires et d'amitiés

Au grand galop le temps s'échappe
Il nous joue de vilains tours
On est occupé à une jolie chose
Que déjà il s'en est allé
Précieux temps qui vagabonde
Parfois il met de la couleur 
Nous accorde mille petites étoiles
Dans nos vies en mal d'amour
Un tourbillon il soulève autour de nous
Et bien vite repart

Au grand galop le temps s'échappe
De ports en ports
Invente de nouvelles vies
Accroche les coeurs
Bouscule les habitudes
Tout devient une aventure
Même le soleil est une rencontre  à peine esquissée
Il fait briller le coeur
La nature nous offre en couleurs

L'espace temps est une belle invention
Mais trop vite s'éloigne
Un simple mirage
Un tour de magie
Pour ce temps qu'on ne peut retenir


2599-copie-1.jpg

Publié dans Prose poétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alrisha 04/11/2007 17:22

On voudrait plus de temps pour les moments choisis et appréciés et qu'il dénoue plus vite les tâches fastidieuses que l'on doit honorer. Ah ! Ce temps qui nous bouscule !Je n'avais pas encore remarqué ton joli tableau à gauche dans ta partie "présentatuion". Il te correspond bien :"balade sur un chemin au milieu de la nature.'Bises

Quichottine 03/11/2007 19:52

Je suis là et je lis tes poèmes... et je rêve en contemplant tes images...Si je te dis que je suis bien ... tu me crois ?