L'arbre de vie

Publié le par sonja

1572-774940132-curealgerie-kantara016-big-H142703-L-copie-1.jpg

Voilà un arbre aux belles ailes. Qui a du charme et qui culmine à une hauteur entre 15 et 30 mètres.
On dit du palmier qu'il vit les pieds dans l'eau et la tête au soleil. Voilà une image qui exprime bien ce qu'est cet arbre. Outre qu'il peut être décoratif, ou dans certaines contrées, accueille un autre fruit, assez imposant... 
C'est surtout du palmier dattier que je vais vous parler. Juste l'instant de vous faire saliver. 
Mais après la conviviale pause-thé, il m'a semblé que je ne pouvais pas passer en Algerie, sans toucher à ce fruit si delicieux qu'est la datte.

On peut déjà dire qu'un palmier bien entretenu peut produire jusqu'à 100 kilos de dattes. Mais là n'est pas son seul rôle. L'utilité de l'arbre ne s'arrête pas à la production de la datte.
Son bois est utilisé pour couvrir les toitures des maisons. Ses jeunes palmes encore blanches sont utilisées pour fabriquer des paniers, des nattes, des éventails et des couffins.
Ses palmes mortes servent comme haie de jardin, ou barrière anti-ensablement ou bien à faire du feu chez les boulangers, les potiers et les briqueteries artisanales. 
Son jus "legmi", se boit frais comme du sirop.

Il existe une variété incroyable. Plus de 300 variétés de dattes dont la célèbre "Deglet Nour", Ftimi et Akhouat.
La Deglet Nour existe aussi en Algerie, bien qu'on ne parle que de celle de Tunisie. 
Elle existe aussi aux USA, en Californie, Arizona et Texas. C'est au debut du siècle que les americains se sont aperçus que le climat de la Californie, de l'Arizona et du Texas est semblable à celui de l'Afrique du Nord. Ils ont importé une quantité de palmiers à titre expérimental.
Cette reine des dattes est de couleur dorée.

Là où il y a de l'eau, il y a des oasis. Idéal pour les palmeraies. Eau et chaleur, les deux conditions idéales.
Les noyaux qui en fait sont la graine, sont semés et deviennent des palmiers.
Il faut ensuite couper les rejets de leur mère et les replanter ailleurs. Cinq ans après ils commenceront à produire des dattes de la même variété que leur mère. Ainsi en est-il de la Deglet  Nour.
Ils sont plantés selon deux conceptions.
Soit en ligne, dans les nouvelles oasis, en gardant 8 mètres de distance entre chaque palmier.
Soit selon la méthode ancestrale, dans les anciennes oasis, en disposition serrée.
L'avantage de la première est que cela va permettre la production de dattes de grand calibre. Ce qui va malheureusement exiger beaucoup d'eau, puisque la terre reste à nu entre le palmiers. Donc, évaporation rapide de l'eau d'irrigation.
La seconde méthode consiste à placer des arbres fruitiers à grands feuillages entre les palmiers serrés. On peut donc voir sous les palmiers des figuiers, des pêchers, des abricotiers, des grenadiers. 
Voilà donc un ombrage qui permettra à la terre de garder son humidité pendant plusieurs jours. Même en été. N'est-ce pas ingénieux ?

Le palmier demande peu d'entretien. Le printemps est la saison de la pollinisation qui consiste à extraire le pollen des palmiers mâles pour les poser sur  les régimes des palmiers femelles. On met à profit cette opération pour débarrasser l'arbre de ses palmes mortes.
La généreuse cueillette des dattes se fait en automne et au debut de l'hiver.
Et ce n'est pas tout. Les surfaces entre les palmiers sont utilisés pour faire de l'agriculture : tomates, carottes, poivrons, piments, oignons, épinards, cambons, salade et divers légumes verts.
Aucune surface à perte, et gain d'humidité.

Le fruit par lui-même est sucré et onctueux. Ces fruits aux formes de doigt et tellement clair, ils le doivent à son suc comme le miel. Ces couronnes de feuilles telle une jolie coiffe tombante depuis la hauteur de son tronc, accueille le fruit le plus gouteux qui soit. Groupées en régimes les dattes sont des baies à chair sucrée. 
Très  sucrée même.

Ce fruit a d'autres propriétés et non des moindres.
La teneur en glucides de la datte sèche atteint 64 à 69 %, c'est à dire 3 fois à 5 fois ce que l'on trouve dans les fruits frais.
Les minéraux et les oligoéléments y sont très abondants. C'est l'un des fruits les plus riches en potassium, en calcium et en magnésium. Cuivre, zinc et manganèse sont également présents à des niveaux interessants.
On peut relever qu'elle fournit  287 cal aux 100 grammes. Très énergétique.

Quelle que soit sa variété ou sa maturité, la datte déploie un éventail de saveurs assez surprenantes : petit beurre, crème de marrons, caramel à la crème, tarte aux prunaux, frangipane, et bien d'autres encore... Il n'y a qu'à demander aux connaisseurs.
Le palmier dattier était appelé "arbre de vie" par les Chaldéens. En Afrique du Nord il fut introduit par les arabes. Depuis l'Arabie.
La variété la plus connue : la datte muscade. La variété la meilleure : la Deglet Nour (doigts de lumière), provenant de Tolga en Algerie. Sa richesse en sucre permet de la garder à température ambiante sans s'abimer.

On peut ajouter aussi ceci : elle est laxative. Elle est aussi indispensable dans la fabrication de globules rouges. On s'en sert également comme remède (d'autrefois) : pour soigner un rhume ou des maux de gorge. 
Dans ce cas il faut infuser 100 grammes de dattes dans un littre de lait bouilli. Et on le  boit en infusion.
Mais il y a aussi d'autres possibilités. Des recettes fameuses. Comme le pain aux dattes. Les bouchées feuillettées aux dattes et aux noix. Un vrai délice !
On peut les faire en confiture avec des poires. Un régal !
Puis dans des recettes comme le tajine, les ragouts de volaille, et les plats épicés au cari. Fameux !
Ce fruit peut trouver recette à son doigt... dans mille succulentes préparations.  
Les femmes d'Afrique du Nord sont les princesses toutes catégories dans le domaine. Etre invité à leur table c'est du bonheur pour le palais.

Ce fruit c'est de la lumière. Non seulement il est beau à regarder, mais il est délicat, velouté, subtil, parfumé, succulent.... 
Je crois bien que je vais mourir de plaisir si je continue à penser à lui de cette façon.

On dit qu'une datte par jour fait du bien au corps. Et rejouit le coeur. J'adhère tout à fait...

Alors, si vous n'avez jamais goutté à ce fruit aux vertues largement reconnues, plus une seule minute à perdre, faite un saut partout où vous pourrez en trouver, et cédez à la tentation...


883701-copie-1.jpg


palmeraie.jpg

Publié dans Regards

Commenter cet article

Kristelle 28/09/2007 21:40

Je ne savais pas que cet arbre était si riche. Tout en poésie tu m'apprends sa nature.

Mohamed 27/09/2007 17:54

Je suis né dans les palmiers. Le premier arbre que mes yeux ont disserné est bien le palmier et aujourd'hui, je vis entouré de palmiers. Je me gave de deglet ''nour'' depuis mon jeune âge mais c'est seulement aujourd'hui et rien qu'aujourd'hui que j'ai appris tant de choses sur le palmier, grâce à toi, Sonia et je t'en remercie.Je n'arréterai jamais de dire que ton blog est devenu incournable pour moi.

Sophie (Ti Taz) 26/09/2007 23:15

Article plus que complet dis-moi!!!Bisous de Turquie...;-)

nadia-vraie 26/09/2007 21:27

Sonia,j'adore les dattes et le texte est instructifs.merci beaucoup.A+

cath 26/09/2007 20:38

J'adore les dattes! J'en ai mangé pas plus tard qu'aujourd'hui; ma collègue Aicha nous en apporte souvent; Et j'ai appris plein de choses en te lisant."Je suis parmi toi haute et stable comme le palmier dans les sables"Anna de Noailles