Tourner une page

Publié le par sonja

DSCI0019.JPG
La vie est faite de pages. 
On les tourne au fur et à mesure du temps qui passe.
Arriver au bout du cahier c'est se dire qu'on vient de finir un épisode. On ferme son cahier lorsque le mot fin y est inscrit.
Qui n'a pas tourné les pages de sa vie ?
Finir un épisode est parfois un véritable soulagement. Ou bien une difficile decision.
Mais cela veut dire aussi qu'on n'a plus envie de faire un retour en arrière. Parfois, le souvenir voyage, mais il ne s'éternise. ce n'était que le simple effleurement de ce qui fut. Même les regrets ne doivent pas s'imposer. Autrement ils risquent de prendre de ce temps si précieux, pour aller plus en avant.
Il faut se dire que le temps court plus vite que nous.
Il n'a que faire des trainards.
La vitesse nous affole ? Alors, il faut s'inventer un théatre grandeur nature. Quel rôle allons nous jouer ? Il suffit de réfléchir à nos envies, à nos passions, pour s'improviser l'acteur de nos vies.
Vous souvenez vous de tous les choix possibles qui se sont présentés à vous ?
Votre jeunesse, votre enfance, rappelez vous... Chacune de ces étapes charnières vous ont donné des points de départ pour un rôle de quelques années.
Les années passent, notre caractère se façonne à l'école de la vie. Forcément, on change de rôle.
Les années printemps nous ont charmées. Elles étaient de toute beauté. 
Plus d'une fois nous avons trébuché.
Mais ne nous sommes nous pas accrochés aux branches pour ne pas perdre l'équilibre ?

Si la vie était linéaire, cela ne serait pas resté un secret jusqu'à nos jours.
Elle est plutôt en dents de scie. Prête à nous mordre à chaque instant.
Qu'est-ce qui nous fait malgré tout avancer ?
Surement les sommets de cette scie. Ces temps où les petites joies se mélangent aux grands bonheurs.
Il est vrai que cela peut varier d'un invidividu à l'autre. Nos différences de personnalités, font que nous ne vivons pas tous les mêmes choses.
Ces diversités humaines qui engagent la beauté des personnages. S'attarder sur les différences humaines est un indicatif potentiel humanité.
Si on a la capacité d'observer notre entourage cela veut dire qu'on pourra arriver à relativiser nos problèmes.
Surement pas du premier coup. Ni sans doute du deuxième. Ce serait si magique sinon...
Nous sommes pétris avec un matériau un peu spécial. Entre l'esprit et le coeur, il y a ce chemin un rien compliqué.
Le tiraillement entre la raison et les sentiments, c'est toute une comédie. Le coeur ressent. L'esprit discute.

Aux portes de l'automne de la vie, l'expérience glanée nous permet de réaliser que nous avons une somme de données non négligeables. Il suffit d'analyser les grandes lignes pour en tirer profit. Mais on peut aussi bien ne pas attendre l'automne, pour piocher dans toutes ces connaissances qui appartiennent à d'autres.
La richesse de chacun, c'est ce qu'il a appris à l'école de la vie. Que ce soit positif ou bien négatif.

Tenez par exemple, les historiens se réfèrent aux actes des peuples, ainsi que des dirigeants mondiaux. Ils analysent la marche des hommes politiques dans les affaires humaines. Ils peuvent parfois anticiper une situation, par la seule observation. Pourtant, ils ne vivent pas directement dans certains environnements. Ou situations.
Si les hommes politiques voulaient bien tirer parti des pages d'histoires, sans doute ne répêteraient-ils pas les mêmes erreurs.

Il en va de même à notre échelle. L'expérience des autres peut être une aide non négligeable.
Depuis notre enfance, que de chemin parcouru...
Que de pages tournées...
Une de plus aujourd'hui ?
Il n'y a qu'à regarder autour de soi. De raffraichissantes possiblités nous sont données.
On peut être enragé ou bien grincer des dents, pourtant, des petites joies sont là, à venir exploser devant nos yeux.

Des enfants rient, jouent et s'embrassent. 
Deux jeunes gens ont de la lumière dans leur regard.
Un vieux couple se tient encore par la main.
Un chien taquine une pelotte de laine, que son compagnon le chat essaie de lui ravir.
Un quartier de lune prend sa place à côté de Vénus.
Sur leur branche deux oiseaux se piquent le bec.
Un papillon rejoint celle qu'il avait perdu.
Le fleuve rejoint la mer qui lui tend les bras.
La nature s'offre sans réserve aux amoureux venus la cueillir.

Le solitaire observe de loin. Ou bien s'avance sans crainte.
Sourire à la vie, même si exigeante elle est.
Ailleurs elle est devenue "nuit", parce que la paix on a volé à une part de l'humanité.
On peut tourner une autre page de notre vie, et son dos, à ce qui peut nuire.
Dans tous les cas, il y a une force en nous qui peut nous porter. C'est en elle que nous devrons puiser cette énergie qu'il nous manque parfois...
Pour cela, encore faut-il avoir un but, ou des objectifs à atteindre. Regardons dans nos vies, il y en a toujours.
Il ne manquera plus que la motivation.

Allez, tournons cette page...
Un autre cahier nous attend, pour une suite écriture !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cath 23/08/2007 22:13

oui : tourner la page ce n'est pas la même chose et ce n'est pas tjs possible dailleurs et puis, quelque part, ça veut dire que l'on veut oublier un épisode,alors que tout ce que nous vivons fait profondément partie de nous

Alrisha 23/08/2007 17:02

"Tourner une page" ou "tourner la page" ?"Tourner une page", c'est quelque part, un grand tiraillement."Tourner la page", c'est aller voir derrière la suite pour une continuité, comme un appel à un prolongement sans fin, d'une écriture amour-amitié que l'on voudrait éternelle.

Zoubir 23/08/2007 01:07

Tel un papillon à la volée,au cour d'une flanerie colorée,je viens sur ton blog déposer,un petit mesage d'amitié,de la part de tous ceux,inquiétés,de ton absence prolongée...Zoubir

cath 22/08/2007 19:14

oui il y a des cahiers que l'on aime terminerdossier archivéaffaire classée?pas toujours cependant ..cela dépend de l'histoire que nous avons écrite avec la vie. Il y a ceux que l' on aime relire et feuilleter en rêves éveillés ou qui viennent nous surprendre la nuit.précieuses pages qui nous suivent et que nous relisons avec émotionmais bon c'est une longue histoire!

Michka :0014: :0010: 22/08/2007 16:02

:0010: