Tristesse passagère

Publié le par sonja

1572-774940132-alger-ozone-H172610-L-copie-1.jpg

La tristesse peut assombrir même le ciel le plus bleu
Elle lache un rideau sombre sur les pensées
Le soleil a écarté
De nuit s'est enveloppée
Elle s'installe sans rien demander
Une porte se ferme
Seuls de beaux souvenirs demeurent
Ils font encore danser le coeur
Pour eux sortir de sa torpeur
Un petit éclat de lumière pour saisir la douceur
L'instant du sourire dessiner
Au dessus des nuages s'envoler
Reprendre ses balades d'un temps oublié
Tendre la main pour reprendre le voyage de la vie

La tristesse peut assombrir un ciel bleu,
si de nuages on se laisse vêtir
Même la tristesse ne fera que passer
Ne jamais l'oublier !

Publié dans Prose poétique

Commenter cet article

Mohamed 18/08/2007 20:30

Bonjour Sonia,Quoi de plus beau qu’un sourire pour effacer la tristesse ? Un sourire...l’arc-en-ciel Un sourire sur les lèvres est un véritable don du cielL’univers lui-même en possède un, c’est l’arc-en-ciel.Il est remplit de rayons du soleil et garnit de couleursIl se dévoile après l’orage et lorsque cesse la douleur.Le sourire baptise le bébé, au moment de la naissanceJuste après le cri de la vie, à l’instant de la délivranceA la première lumière, c’est là une chose bien étrange. La légende nous professe qu’il est insufflé par un ange.Il ne quitte pas le visage de cet enfant pur et innocentMême s’il est opprimé par les mots les plus blessants.Il l’échange volontiers contre les brimades et insultesQue lui lancent trop souvent et indûment, les adultes.Le sourire est ta meilleure arme, surtout si tu le gardesIl redonne l’espoir et la confiance à celui qui te regarde.Qu’il apparaisse au palier d’un balcon ou d’une fenêtre,Un sourire éblouissant est visible à plusieurs kilomètres.Un sourire, c’est l’aube du printemps qui vient de naîtreEt l’éclat de l’aurore, obligeant la nuit noire à disparaîtreUn éternel cadeau qu’on peut offrir à toutes les saisonsEn perpétuel renouveau, Il est le plus exquis des présents.C’est le plus beau des dons que tu puisses faire à un ami,Il est si désarmant lorsque tu le concèdes à ton ennemi.C’est une promesse d’amitié et d’amour, une douce rose,Il est plus orné qu’un poème, et plus fleuri que la prose.

Alrisha 17/08/2007 10:13

Sonia,c'est à ton intention que j'ai écrit le poème "A une Amie".L'as-tu lu? Si, oui, as-tu peur dy laisser un commentaire?Je voulais t'en faire la surprise mais, j'aurai peut-être dû t'en parler avant.Quant à la tristesse, heureusement qu'elle n'est souvent que passagère.Bises amicales, Sonia,