Aimer dans le vide...

Publié le par sonja

965534.jpg

L'amour ne se satisfait pas du sens unique. 
Aimer sans être aimé c'est comme posseder un ventilateur en etat de marche, mais qu'on ne branche j'amais. Il est là. Il nous appartient. Il fait parti de notre quotidien, mais rien ne passe. L'étincelle qui le fait vivre c'est ce fil qui peut le relier au courant électrique. 
Les pâles du ventilateur nous raffraichissent. Elles nous apportent cet air vivifiant qui nous permet de retrouver notre energie.

L'amour doit être vivant. On doit le brancher chaque jour. Sans le petit geste quotidien, qui sert d'allumage il n'a aucune signification. Il ne sert à rien. 
L'amour est raffraichissant lorsqu'on en bénéficie. Lorsqu'on le distribue aussi. C'est une aventure qui prend tout  notre temps. Il coiffe notre mental. Envahit notre coeur. Il en deborde. On ne le donne pas pour une date limitée.
C'est de toute une vie qu'il s'agit. 
Penser l'édifier sur du romantisme, c'est comme bâtir sur du sable. La plus petite vague, et il est emporté par la mer. 
On peut aussi se dire que tout passe, même l'amour. Comment peut-on laisser s'envoler le plus beau sentiment du monde ? Sans le mettre en cage, on peut renouveler ses sentiments. Mille petites choses sont à notre portée, pour demontrer qu'on aime vraiment. 
Mais il peut arriver qu'on cède à la paresse d'aimer. 
Qu'on rêve qu'il y a des ailleurs plus delicieux... aussi.
Tout comme la chèvre de Monsieur Seguin. Son enclos ne lui suffisait plus. Elle a pensé que l'herbe tout là haut dans la montagne, lui ferait du bien. Qu'elle était plus verte que dans son paturage...

Que de raisons pouvons nous inventer pour penser qu'on a cessé d'aimer son compagnon...
Qu'on n'a plus de sentiments pour son enfant.
Qu'il faut fabriquer des armes, plutot que de distribuer de l'amour.
En un mot, on cède à la facilité.

On peut dire à juste titre, que la majorité de l'humanité souffre de ce mal violent. Un mal qui laisse des marques pronfondes. Qui detruit les coeurs plus surement que l'arme qui tue le corps. Les blessures ont du mal à cicatriser. On les remarque dès qu'on passe la main dessus.
Et oui, il y a celui qui est fidèle à son amour. Qui aime sans limite. Sans condition. Qui peut même parfois, se contenter de miettes. Qui ne veut pas croire qu'il est le seul à aimer. Qui espère toujours cette petite étincelle qui ne viendra jamais.
Aimer sans retour, c'est terrible et frustrant. On se sent comme enchainé à un fantome. 
On veut essayer de crier sa douleur, mais on sait qu'en face il restera sourd à l'appel. Seul l'écho nous renverra ce vide qui nous entoure.
Depuis de longues années, certains ne sont plus disposés à partager. Ils ferment leur coeur. Leur petite personne est plus importante que celle de l'autre. 

Aimer, c'est se réveiller en se disant qu'on a sans doute oublié de dire bonjour. Ou de déposer un baiser sur les lèvres aimées. C'est réfléchir à cette journée qu'on doit rendre colorée pour deux. Aimer c'est discuter. C'est également garder au fond des yeux, cette étincelle qui dira l'amour du premier jour, à son compagnon. 
Ne rien perdre de tous ces instants qui font chanter le coeur.

Il y en a qui aiment dans le vide, c'est vrai. Sans amour, on peut assécher un coeur. On peut le plonger dans une nostalgie profonde.  
Quel manque qu'une vie à deux, sans amour...
C'est une vie gachée à jamais, pour certains.
Pour d'autres, c'est la rupture au bout du chemin.
Quel dommage !

Comment protéger son coeur ?

914884.jpg

Arriver  ensemble avec une couronne de cheveux blancs... quelle magnifique façon de dire qu'on s'est aimé !

Commenter cet article

marc 12/08/2007 09:24

Très grande question que tu soulèves là.certaines personnes vont vivre d'autres seulement survivre mais de toute manière ce sera pour elles une vie de soufrance affective.bon dimanche à toi Sonja et bisesjaguar placide

Alrisha 11/08/2007 21:07

Aimer dans le vide, mais pas, en parlant de personnes qui vivent à deux sous le même toit.Aimer dans le vide en parlant d'une personne qui vit seule et qui aime une autre autre personne et que cet autre ne l'aime pas.Sans doute ce qu'on pourrait appeler "un amour non partagé".Mais, ne peut-on aimer qu'une seule personne dans sa vie? Il y aura peut-être possibilité pour celui ou celle-là d'aimer quelqu'un d'autre qui l'aimera en retour ?

sonja 11/08/2007 21:57

L'amour non partagé, qu'on le vive à deux ou pas, ils se rejoignent.Il y a des personnes qui aiment en solitaire. Plus de gens qu'on ne le pensent vivent cette souffrance quotidienne. Et c'est vraiment terrible. Car elles ont l'impression, chaque jour, qu'elles ont une plaie ouverte, tant elles ont mal.Il y a toujours possibilité d'aimer une seconde fois... mais il y a des amours tellement forts, qu'ils ne peuvent être éprouvé qu'une seule fois dans sa vie. Ceci aussi fait parti des réalités de la vie.Contre une telle souffrance, quel est le remède ?  Peut-être occuper son esprit. Combler le vide par des choses qui prennent beaucoup de notre temps.Donner aux autres ce qu'on peut. S'entourer d'amis sincères.En tout les cas, une telle personne n'a pas besoin d'être en plus, bousculée...

Guy 11/08/2007 20:48

J'aime beaucoup ta deuxième phrase comparant l'Amour sans retour à un ventilateur non branché!  :lol:Je n'y aurai pas pensé, mais trouve la métaphore excellente tant elle est vraie!