CATH !

Publié le par sonja

583421.jpg

Je suis régulièrement visitée par Monique ou Cath. Leur compagnie je les attend à présent, comme si j'ouvrais une porte à deux amies. Elles ne sont pas les seules à partager des brins de lectures en ma compagnie, mais cette fois-ci, je vais un peu m'attarder sur Cath.

Avec la discrétion qui la caractérise, elle m'apporte quelques commentaires qui me permettent de la decouvrir. Ce sont des échanges amitié, sur des points de vue écriture. Mais aussi sur des sentiments, ou sur la vie. Des points de vue qui me permettent de decouvrir qui elle est !
Aujourd'hui elle m'avoue avoir beaucoup écrit il y a plusieurs années. Mais cela lui est difficile à présent.
La raison est simple à comprendre. Cela vient du fait que le facteur temps est important, lorsqu'on s'investit dans l'écriture. 
S'occuper de sa famille est un véritable investissement lui aussi. Dont notre temps en fait parti. Rien d'étonnant à ce que le desir d'écrire soit un peu en somnolence. Seulement, n'oublions pas que ce sont des braises dormantes. Il suffit d'une étincelle pour que notre desir soit ravivé. 

On peut enflammer notre esprit avec une toute petite etincelle, Cath !
On a toujours quelque chose à dire... il suffit de deposer nos idées. On peut commencer par de petites notes sur notre journée. Ou une simple phrase sur un coup de coeur. Cela vaut aussi pour une colère qui nous derange. Laisser ensuite de côté nos notes, pour y revenir plus tard dans la semaine. Ou dans le mois. Mais si chaque jour on s'amuse à dessiner nos pensées, au bout de quelques jours, on peut être surpris par le résultat. Il suffit ensuite de peaufiner ou de mettre de la dentelle sur notre écriture. Et voilà, ce sera comme un beau paysage, ouvert sur l'extérieur.
"Je ne sais pas écrire" diront certains. Si on ne commence jamais, comment savoir ? 
Et puis, on ne peut écrire que ce qu'on connait. Ce n'est pas la gloire qu'on recherche, mais le doux plaisir d'aligner des phrases qui donnent du mouvement à notre coeur. Qui libèrent parfois, aussi...

Lorsqu'on decrit une fleur. Notre pièce préférée dans la maison. Le temperament de l'un de nos enfants. L'animal de compagnie. On n'a pas besoin d'inspiration, on regarde seulement. L'observation a valeur de force, pour pousser notre mental à composer. N'avions nous pas cette possibilité, lorsque nous rédigions nos rédactions scolaires ? 
Quand à l'imaginaire, c'est lorsqu'on veut mettre de la couleur sur un tableau dont seule l'esquisse vient d'être posée. Le noir et blanc est remplacé par les degradés qui chantent.
Ce qui n'est pas une obligation, quoiqu'il en soit.
Mais écrire, c'est déjà pouvoir maitriser un peu de notre imaginaire. On peut également écrire tous les rêves éveillés que nous faisons. 
Les souvenirs sont une denrée rare pour celui qui écrit. Il peut y plonger sa plume quand il veut. C'est la source la plus riche pour l'écrivain. Alors, même si nous sommes des écrivains en herbe, sortons nos souvenirs pour rendre notre plume dans les tons de l'arc-en-ciel. Il y a surement beaucoup d'humour dans nos vies. Ne pas oublier de s'en servir.


En attendant, sois la bienvenue dans mon monde imaginaire... en thé ou en fleurs !

Un bouquet pour Cath !

1071901.jpg

964823.jpg

969247.jpg

Publié dans Cadeaux

Commenter cet article

cath 09/08/2007 11:00

hé bien oui,  je me remets à écrire un peu..par ci par là, sur un petit carnet. je n'ose pas encore partir à la recherche des petits carnets enfouis dans les tiroirs du passé!!en relisant ton texte, cela me donne des idées!en effet, ce ne sont que des braises dormantes.merci de les raviver!

sonja 09/08/2007 11:40

Les idées, il ne faut pas les laisser s'échapper... lorsqu'on les tient, il faut les rendre productives. J'ai comme l'impression que tu as craqué une étincelle sur tes braises.Ecrire est une véritable satisfaction. En plus, tu ne manques pas de vocabulaire. Tu sais faire chanter les mots. Mais le quotidien prend souvent le pas sur nos petits plaisirs...Bonne journéeBisous

cath 07/08/2007 09:30

merci pour ce joli cadeau du matin qui me touche beaucoup! ayant lu tard,  mon réveil fut difficile et lent, mais activé par l'arrivée d'un ami de mon fils venu passer la journée; nous avons papoté autour du petit déjeuner et , zou! les voila partis pour des heures de jeux et de rires..à moi un peu de temps et me voila devant l'ordi...commençons par un petit tour chez sonja et, oh! surprise...CATH merci!l'écriture,peut-être peu à peu par petites touches, comme des petites plumes qui viendront voleter autour de moi.je vais m'offrir un beau carnet et y mettre des petits trucs..belle journée à toi,tricoteuse de mots!

sonja 07/08/2007 21:24

Les semeuses ont encore frappé. Monique et toi avez laché vos petites graines tendresses...Merci pour vos pensées amicales.Buena ! hasta manana Cath !

Tonton 06/08/2007 22:38

Quel hommage....Qui plus est, cela donne envie de s'essayer à l'écriture... pas facile, facile.Merci

sonja 06/08/2007 22:59

Coucou... merci pour ces petites visites ponctuelles.Lorsqu'on demarre quelque chose, cela semble toujours difficile. Mais une habitude quotidienne nous aide à maitriser même ce qui peut paraitre une montagne de difficultés. Le premier pas est celui qui compte.Bonne soirée ou journée à venirSonia

Alrisha 06/08/2007 22:03

C'est gentil de penser à nous et notamment à Cath dans cet article.Pas si simple d'écrire!! Pour ma part, j'ai souvent l'impression que ce que j'écris n'intéresse personne. Quand on trouve un écho favorable comme avec toi Sonia, ça devient plus facile.Bisous, chère Sonia et bonne nuit!